Déguisé en faux gendarme, il est interpellé par les vrais

Un jeune homme de 18 ans a été démasqué par la gendarmerie pour avoir enfilé de faux uniformes de pompier et de gendarme.

Jean-Sébastien Evrard - AFP

En tant que grand fan des militaires, il a dû apprécier son interpellation. Les gendarmes ont mis fin au petit-manège d’un jeune homme de 18 ans dans la région de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), qui s’adonnait au port illégal d’uniforme, nous apprend Le Télégramme.

Le jeune homme a été vu, à plusieurs reprises, en train de parader en centre-ville avec un polo de gendarme sur le dos, qu’il aurait acheté sur le marché de Saint-Brieuc précise une source proche de l’enquête. En faisant une veille sur internet, les gendarmes ont retrouvé la trace de ce fan de l’uniforme qui a publié, à plusieurs reprises sur son compte Instagram, des photos de lui arborant fièrement le polo bleu ciel et une arme factice.

"Il aimait être regardé"

Les militaires de la brigade de Quintin ont été saisi de l’enquête. L’usurpateur a été interpellé à son domicile le week-end dernier. Une perquisition a permis de retrouver le fameux polo ainsi qu’une bombe lacrymogène. Le jeune homme a expliqué aux enquêteurs qu’il s’intéressait à la carrière de gendarme mais aussi « qu’il faisait ça pour se mettre en valeur et qu’il aimait être regardé" explique une source policière au Télégramme.

Mais le jeune homme ne se limite pas à l’uniforme de gendarme. En juin dernier, il a pu entrer gratuitement dans un festival de rock grâce à une tenue de pompier. Mais des secouristes ont fini par le démasquer à cause des insignes qu’il portait. Elles correspondaient au grade de médecin colonel, un grade bien trop élevé pour l’âge du garçon.

Pour ces faits de port illégal d’un uniforme, le jeune homme sera jugé le 12 février devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc.