Crash d'un hélicoptère de l'armée dans la Meuse: trois blessés

Selon les premières constatations, l'hélicoptère Gazelle a rencontré un problème au décollage vers 13H40.

ERIC FEFERBERG / AFP

Trois membres d'équipage ont été légèrement blessés dans le crash d'un hélicoptère de la base militaire d'Étain (Meuse) lors de son décollage de l'aérodrome de Bar-le-Duc, lundi vers 13H40, a-t-on appris de sources concordantes.

Les trois personnes à bord, une femme pilote, un chef de bord et un chef de patrouille, ont été "a priori légèrement blessées et évacuées à l'hôpital de Bar-le-Duc", a indiqué à l'AFP le service communication du 3e régiment d'hélicoptères de combat (3e RHC) basé à Étain.

Les pompiers et la gendarmerie se sont rendus sur place, selon la préfecture de la Meuse, qui a confirmé que les occupants "ne semblent être que légèrement blessés".  

Une enquête ouverte

Selon les premières constatations, l'hélicoptère Gazelle a rencontré un problème au décollage vers 13H40.

Une enquête de l'officier de sécurité de l'armée de terre, dont dépend le 3e RHC, sera ouverte pour en déterminer les causes, selon le régiment. 

L'hélicoptère militaire avait relié les communes d'Étain et des Hauts-de-Chée (Meuse), distantes d'une soixantaine de kilomètres, dans le cadre d'un vol d'entraînement, et venait de redécoller quand l'accident est intervenu.