Climat: 2 millions de signataires pour "l'Affaire du siècle"

En ligne depuis moins d'un mois, la pétition pour dire "stop à l'inaction" climatique de l'État établit un record.
De la fumée sort des cheminées de la centrale à charbon de Belchatow en Pologne. (image d'illustration) REUTERS/Peter Andrews

Ensemble, ils disent "stop à l'inaction" climatique. Plus de 2 millions de personnes ont signé, en moins d'un mois, la pétition pour "l'Affaire du siècle", un recours contre l'État devant son manque d'action face au réchauffement climatique, ont annoncé jeudi les quatre ONG à l'origine de l'initiative. Du jamais-vu en France pour une pétition en ligne.

Le texte, publié le 18 décembre sur le site laffairedusiecle.net, avait recueilli son premier million de signataires en 36 heures. Depuis, le nombre de signataires continue de grimper.

Deux mois pour répondre

La Fondation pour la Nature et l'Homme, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France ont adressé le 18 décembre une requête préalable au gouvernement, accusant l'État de "carence fautive" par son "action défaillante" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les représentants de l'État ont deux mois pour répondre, les ONG planifiant ensuite un recours juridique devant le tribunal administratif de Paris, une première à l'échelle française.

De son côté, le ministre de la Transition écologique François de Rugy, a répliqué que "ce n'est pas dans un tribunal qu'on va faire baisser les émissions de gaz à effet de serre". "Ce n'est pas à des juges de forcer le gouvernement à prendre une loi, ce n'est pas le sens de nos institutions", a-t-il précisé.

Force est pourtant de constater que ce type d'opération se multiplie dans le monde. Aux Pays-Bas, un premier succès a été observé le 9 octobre dernier. À la suite de l'affaire Urgenda, la justice a obligé le gouvernement à réduire d'au moins 25% leurs émissions à l'horizon 2020.