Bilal Hassani : Stop Homophobie veut porter plainte contre TPMP

Depuis qu'il est grand favori pour représenter la France à l'Eurovision en 2019, Bilal Hassani fait parler de lui à tous les coins de rue. Et pas forcément en bien. Face aux propos tenu par des chroniqueurs de TPMP People vendredi 18 janvier, Stop Homophobie a annoncé vouloir engager des poursuites.

Bilal Hassani : Stop Homophobie veut porter plainte contre TPMP
Depuis qu'il est grand favori pour représenter la France à l'Eurovision en 2019, Bilal Hassani fait parler de lui à tous les coins de rue. Et pas forcément en bien. Face aux propos tenu par des chroniqueurs de TPMP People vendredi 18 janvier, Stop Homophobie a annoncé vouloir engager des poursuites. BFMTV

La semaine dernière, sur RTL, Philippe Manoeuvre s'en prenait violemment à Bilal Hassani : "Est-ce que le mec est très beau ? Il n'y a que sur le physique qu'il peut les avoir, avec une chanson comme ça ! Clairement, ça va être le chanteur, pas la chanson", déclarait-il. Le jeune chanteur de 19 ans seulement n'avait pas hésité à répondre au journaliste par média interposé, qualifiant ses propos "d'irrespectueux".

Mais la rançon de la gloire a un prix. Ce vendredi, dans TPMP People sur C8, Bilal Hassani a été l'objet de violentes critiques par Catherine Rambert, chroniqueuse dans l'émission. "Est-ce qu'on peut rappeler quand même que l'Eurovision c'est quand même un concours de chansons au départ ? Et là, on dirait un concours de déguisements et de travestis. Je n'ai rien contre ce garçon qui a l'air très sympathique, mais on juge des chanteurs en principe", a proclamé la journaliste rapidement rappelée à l'ordre par Matthieu Delormeau.

Des propos qui n'ont pas plu à l'association Stop Homophobie qui lutte contre les discriminations et la haine anti-LGBT+. Dans un tweet en réponse à un article publié par Closer, l'association a annoncé vouloir lancer des poursuites pour assurer la défense du jeune chanteur, précisant "nous n'oublierons personne".

De son côté, Bilal Hassani reste fidèle à lui-même, et est surtout toujours le grand favori pour représenter la France à l'Eurovision en mai prochain.

Ce weekend, dans un long portrait que lui a consacré le journal Libération, le chanteur a parlé politique. Mais pas comme vous l'imaginez. Ne souhaitant pas s'exprimer sur le président de la République, il a préféré parler de sa femme. "Brigitte Macron, c'est ma queen, je l'aime trop. C'est une légende, c'est un style, elle s'habille trop bien", s'est extasié le YouTuber à propos de la Première dame.

Bilal Hassani et son talent, quoi qu'en disent les chroniqueurs de TPMP People, défendra sa place pour le concours de l'Eurovision face à Chimène Badi, Emmanuel Moire ou encore Seemone lors de la finale de Destination Eurovision samedi 26 janvier à 21 heures sur France 2, avec son titre phare "Roi".