Attentat des Champs-Élysées: qui était Xavier J., le policier assassiné?

Un policier de 37 ans a été tué dans l'attentat des Champs-Elysées. Membre de l'association des policiers LGBT, il avait "plusieurs années d'expérience".
Xavier allait avoir 38 ans dans quelques jours. MaxPPP / Twitter

Le 12 novembre dernier, Xavier J. assistait au concert de Sting, tête d'affiche pour la réouverture du Bataclan, un an après l'attaque terroriste qui avait coûté la vie à 90 personnes. "Je suis heureux d'être là", racontait à l'époque le policier au site américain People. Heureux que le Bataclan rouvre. C'est symbolique. Nous sommes ici ce soir en tant que témoins. Pour défendre nos valeurs civiques. Ce concert est destiné à célébrer la vie. Dire non aux terroristes."

Jeudi soir, c'est un autre attentat qui a fauché ce policier, dans une attaque rapide et violente. Vers 21 heures sur les Champs-Elysées, Karim C. se gare derrière le camion où des policiers se reposaient. L'assaillant sort de son véhicule, puis ouvre le feu. Au volant du camion, Xavier est tué, touché à la tête.

"Plusieurs années d'expérience"

Âgé de 37 ans, cet agent "avait fait toute sa carrière à Paris et était membre de la 32e compagnie de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris, une unité qui s'occupe du maintien de l'ordre dans la capitale", explique à L'Express Yves Lefebvre secrétaire général d'Unité-SGP Police FO.

Des passants déposent des fleurs sur le lieux de l'attaque qui a tué le policier, sur les Champs Elysées. afp.com/PHILIPPE LOPEZ

La victime était "un policier de plusieurs années d'expérience", a ajouté sur Europe 1 Céline Berthon, du Syndicat des commissaire de la police nationale. "Il a été tué dans sa mission et toutes nos pensées vont à ses collègues et à sa famille, que la communauté policière a essayé d'entourer le plus largement possible tout au cours de la nuit", a-t-elle ajouté. Selon Le Parisien, il était originaire du Cher.

Un policier engagé pour les droits LGBT

L'homme, sans enfant, avait un compagnon. Il était membre du FLAG!, association des policiers et gendarmes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), selon un message Facebook posté par cette dernière qui a partagé une photo de Xavier.

Le FLAG! s'est dit "bouleversé" et a annulé un événement prévu dimanche. "Notre association n'a pas le coeur à la fête", écrit-elle sur son site.

"Effondré et ému", le président du FLAG! s'est exprimé sur Facebook peu après l'attentat: "Toute ma sympathie et mes condoléances à son mari, sa famille et ses proches." François Hollande a annoncé qu'un hommage national serait rendu au policier tué.

Au cours de cette fusillade, deux autres policiers ont été blessés, dont l'un grièvement, tandis qu'une touriste a été plus "légèrement" touchée par balle, selon les autorités. L'assaillant a été abattu par la police. L'attaque, qui a eu lieu vers 21 heures, a été presque aussitôt revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), à l'origine de la plupart des attentats qui ont fait 238 autres morts depuis 2015 en France.