Attaque du Thalys : les trois héros ont reçu la nationalité française

Le 21 août 2015, le trio américain était intervenu dans un train Thalys pour déjouer l'attaque d'un djihadiste.

Attaque du Thalys : Les trois héros ont reçu la nationalité française
Le 21 août 2015, le trio américain était intervenu dans un train Thalys pour avoir déjoué l'attaque d'un jihadiste. CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

"Bienvenue dans la famille française".  Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone, tous trois âgés de 26 ans, considérés comme des héros pour avoir déjoué l'attaque d'un djihadiste dans un train Thalys en 2015, entre Amsterdam et Paris, ont été officiellement accueillis jeudi 31 janvier dans la citoyenneté française.

L’événement s'est déroulé lors d'une cérémonie organisée à Sacramento, en Californie. Au cours de celle-ci, Emmanuel Lebrun-Damiens, le consul général de France à San Francisco leur a remis symboliquement leur certificat de naturalisation et a souligné que les trois hommes "ont risqué leur vie pour les valeurs de la République".

Le consulat de France a indiqué à l'AFP qu'ils avaient été naturalisés à leur demande. Leur naturalisation a été publiée au Journal officiel du 20 septembre 2018 et ils sont devenus Français rétroactivement à la date du dépôt de leur demande, en avril 2018, précise-t-il.

"Aujourd'hui, la France est fière et heureuse de vous accueillir", a écrit le président Emmanuel Macron dans sa lettre de naturalisation officielle.

"On ne parle pas encore français mais on compte s'y mettre rapidement"

Les trois jeunes hommes avaient déjà reçu la Légion d'honneur. Aujourd'hui c'est un acte encore plus fort.

"C'était important pour nous de devenir citoyens français parce que nous avons un lien tellement fort avec la France maintenant. On y est retournés quatre ou cinq fois depuis l'attaque terroriste. Et cette attaque a eu un tel impact sur nos vies que, pour nous, cela signifie beaucoup de pouvoir voyager librement entre ces deux pays et même de pouvoir acheter une maison et y vivre un jour si on a envie", a déclaré à l'AFP Alex Skarlatos.

Quant à Anthony Sadler, il a expliqué à l'AFP qu'il comptait bien apprendre la langue de Molière : "On ne parle pas encore français mais on compte s'y mettre rapidement. Je vais prendre des cours bientôt et j'espère que la prochaine fois que l'on ira en France, nous pourrons parler la langue bien mieux qu'actuellement".

Pour rappel, le 21 août 2015 dans un train reliant à Amsterdam à Paris, le trio avait désarmé le djihadiste marocain Ayoub El Khazzani, armé d'une kalachnikov et muni de neuf chargeurs pleins, peu après l'entrée du train en France. Ils avaient ainsi évité un potentiel carnage