Angélique: le suspect a consulté des fichiers pédopornographiques

David Ramault aurait consulté, puis écrasé, des fichiers illégaux sur son ordinateur personnel.
Des centaines de personnes participent à une marche blanche à Wambrechies en hommage à Angélique, tuée et violée, le 1er mai 2018 afp.com/PHILIPPE HUGUEN

Plus de trois semaines après la découverte du corps sans vie d'Angélique dans la commune de Wambrechies dans le Nord, le portrait du principal suspect, David Ramault, s'affine au fil de l'enquête. Ce mercredi, BFMTV a rapporté que l'homme de 45 ans aurait disposé sur son ordinateur personnel de fichiers pédopornographiques, qu'il aurait depuis supprimés.

Cette découverte a été faite par les enquêteurs de la police judiciaire, qui avaient saisi le matériel informatique au moment de son interpellation. L'enquête se poursuit.

Profil psychologique instable

Depuis maintenant plusieurs jours, David Ramault a été extrait de sa cellule de sa prison afin d'être pris en charge dans une structure psychiatrique spécialisée de Séclin. "Il s'agit d'une structure pénitentiaire mais médicalisée pour des soins psychiatriques" avait alors expliqué son avocat.

Le weekend passé, sa compagne s'était portée partie civile afin d'avoir accès au dossier et d'obtenir des réponses quant aux actes de son compagnon. Elle a souhaité faire cette démarche "pour ses enfants, et notamment l'aîné, qui connaissait la victime."