Adrien Rabiot "est otage du PSG", selon sa mère

Dans un entretien accordé à L'Équipe, la mère et conseillère du joueur mis à pied par le PSG s'est insurgée de la situation de son fils.
Adrien Rabiot "est otage du PSG", selon sa mère
Dans un entretien accordé à L'Équipe, la mère et conseillère du joueur mis à pied par le PSG s'est insurgée de la situation de son fils. RMC

La guerre entre le clan Rabiot et le Paris Saint-Germain n'est pas prête de se terminer, surtout après les propos de la mère d'Adrien Rabiot qui fait aussi office de conseillère. La rupture semble définitivement consommée, depuis le 14 mars dernier et la mise à pied du joueur (il a été mis à l'écart du groupe professionnel le 17 décembre 2018). À cause de son refus répété de ne pas prolonger son contrat qui se termine en juin, le club de la capitale a décidé de se passer de ses services, malgré l'envie de l'entraîneur allemand, Thomas Tuchel.

Dans ce dossier épineux, rien n'est clair entre le silence du clan Rabiot et la communication du PSG, via Antero Henrique, le directeur sportif. Alors que l'entretien de Véronique Rabiot dans les colonnes de L'Équipe était très attendu, il risque de faire parler de lui dans les prochains jours. Elle raconte les dessous de la mise à l'écart de son fils. "Ce n’est pas qu’une impression. Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt, c’est au pain sec, à l’eau et au cachot ! Ce milieu est cruel… (…) On le prend en otage parce qu’il ne veut pas resigner, alors qu’il ne fait que respecter son contrat. Adrien ne demande que ça : respecter son contrat."

"Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG"

La mère du milieu de terrain pointe clairement du doigt Antero Henrique qui selon elle, "n’a pas fait ce qu’il avait dit et le recrutement nécessaire. Il n’a pas fait ce qu’il avait dit non plus pour qu’Adrien puisse jouer à son poste".

Adrien Rabiot n'a plus joué un match avec le PSG depuis le 11 décembre et la rencontre de Ligue des champions contre L'Étoile rouge de Belgrade. C'est une situation qu'il "vit très mal", ajoute sa mère. "Là, il ne se passe plus rien pour Adrien. Adrien ne va pas se mettre à la poterie en attendant que ça se passe. Il faut bien qu'il s'occupe, qu'il vive ! On lui reproche de sortir (en boîte) alors qu'on ne veut plus le faire jouer. C'est contradictoire. Ce n'est pas possible de l'enfermer", estime-t-elle. Véronique Rabiot a annoncé qu'il continué à s'entraîner, individuellement, sans préciser où.

Pour la mère de l'international français, le PSG estime qu'il y a "un nouvel abus de pouvoir de la part de la direction du PSG. Je pense qu'aujourd'hui ils veulent aller à la rupture de contrat. Mais Adrien n'a pas commis de faute". "Je pense que, vu ce qui se passe, il y aura une rupture de contrat. Après, c'est compliqué de se projeter. Dans tous les cas, Adrien sera libre en juin", déclare-t-elle pour conclure.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable