200 personnes sèment la pagaille dans un TGV Paris-Evian

Un TGV Paris-Evian a été immobilisé en gare de Lyon Part-Dieu. Des dizaines de personnes auraient commis des dégradations à bord. 29 interpellations ont eu lieu après l'évacuation des fauteurs de trouble.
JEFF PACHOUD / AFP

Un TGV reliant Paris à Evian a été forcé de faire une halte ce samedi à la gare lyonnaise Part-Dieu, qui a vu un important déploiement policier pour accueillir ce que la police décrit comme un groupe d'au moins 200 personnes semant la pagaille à bord.

Selon France 3, 200 personnes, issues de la communauté des gens du voyage, auraient commis des dégradations dans le TGV. Auprès de l'AFP, la SNCF évoque des débordements dont l'origine est à rechercher auprès d'une "quarantaine de fauteurs de troubles".

Les forces de l'ordre ont procédé à 29 interpellations. Trois personnes ont été placées en garde à vue. "Deux rames de jeunes gens excités et dont certains étaient alcoolisés, ont commis des incivilités et des dégradations mais il n'y a pas eu de violences", a précisé la préfecture. Les débordements survenus à bord ont occasionné "d'importantes dégradations, notamment dans le wagon-bar", a détaillé à son tour la police. De la nourriture et des boissons ont également été renversées dans le train.

Le train étant bloqué dans la gare lyonnaise, certains passagers en sont descendus pour en emprunter d'autres afin de rejoindre leur destination. Il est reparti en fin de matinée, avec "1h45 de retard", précise la SNCF.

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DU MAGAZINE L'EXPRESS, CHAQUE SEMAINE, SUR SFR PRESSE !