Une députée LREM se plaint de ses horaires à l’Assemblée nationale et se fait critiquer sur Twitter

Sur Twitter, le message de l’élue macroniste n'a pas vraiment été apprécié.

Lionel Bonaventure - AFP

Elle n’est pas la première à se plaindre de ses soirées de travail à l’Assemblée nationale. Après Cédric Villani qui confiait en septembre dernier finir "chaque jour après minuit", une députée La République en Marche a une nouvelle fois pointé du doigt le rythme de travail imposé à l’Assemblée nationale.

Sur Twitter, Mireille Clapot, députée LREM de la Drôme, a exprimé son mécontentement en publiant une photo de la ministre de la Santé Agnès Buzyn prise dans la nuit de lundi à mardi.

"Ironie de parler de prévention et de santé à 1h30 du matin: 5h de sommeil pendant plusieurs nuits d'affilée, c'est nuisible à la santé des députés" écrit l’élue qui demande ensuite au président de l’Assemblée nationale François de Rugy et à la ministre de la Santé "à quand des horaires humains?".

Comme l’a relevé Europe 1, les internautes n’ont pas beaucoup apprécié sa complainte. 

"Aucun respect", "une honte de dire ça" estiment des twittos choqués par les propos de la députée.

D’autres lui renvoient l’exemple de nombreux salariés qui travaillent de nuit pour toucher le Smic. 

Des internautes lui rappellent encore les avantages dont elle bénéficie et la teneur de son salaire de députée.

Enfin, des twittos font remarquer à Mireille Clapot son manque d’assiduité dans l’hémicycle.