"Sortie de l'état de droit": le nouveau lapsus de Gérard Collomb

Défendant son texte antiterroriste et la sortie de l'état d'urgence, le ministre de l'Intérieur a évoqué devant les députés une "sortie de l'état de droit"...
Gérard Collomb, le 5 septembre. La loi antiterrorisme est le premier grand projet du ministre de l'Intérieur. afp.com/LUDOVIC MARIN

Si le projet de loi antiterrorisme est loin de faire l'unanimité, Gérard Collomb a au moins réussi à faire sourire tous les députés. Mardi soir, à l'heure d'introduire devant la Commission des Lois de l'Assemblée nationale son étude sur ce texte, le ministre de l'Intérieur a commis un joli lapsus qui n'est pas passé inaperçu.

Gérard Collomb voulait parler de "la fin de l'état d'urgence", une question en effet lancinante depuis son lancement "temporaire" le 13 novembre 2015, et sa prolongation à de multiples reprises depuis. Mais la langue du ministre a fourché, et il a parlé de "la sortie de l'état de droit". Un moment croustillant qui a été isolé en vidéo:

Le ministre de l'Intérieur n'en est pas à son premier lapsus. Avant le débat d'entre-deux tours de l'élection présidentielle, le soutien de la première heure d'Emmanuel Macron expliquait sur LCI, il louait le sens patriotique de "Emmanuel Le Pen". Une formule qu'il a même répétée par la suite. Quand ça veut pas...