Marine Le Pen pourrait bien remporter le second tour, c'est scientifiquement prouvé

Avis aux partisans du ni-ni, c'est le phénomène d''absention différenciée" qui pourrait faire la différence. 
Flickr

Selon le physicien Serge Galam, directeur de recherche au CNRS, Marine Le Pen pourrait bien l'emporter à l'issue du second tour de la présidentielle le 7 mai prochain, comme le rapporte la Tribune de Genève. Selon le scientifique, ce scénario est crédible en raison d'un phénomène en particulier: l'"abstention différenciée".

Ce que Serge Galam appelle l'abstention différenciée, c'est "l'écart entre l'intention de vote déclarée dans les sondages et le vote effectif". Selon l'expert, un certain nombre d'électeurs en faveur des adversaires de Marine Le Pen au premier tour pourraient ne pas se rendre aux urnes le 7 mai. 

"Avec moins de 50% des intentions de vote, elle peut se retrouver avec plus de 50% des votes exprimés"

Il estime ainsi que l'électorat de Marine Le Pen ne changera pas d'avis et ira voter au second tour dans son immense majorité. En revanche, une partie de ceux qui veulent faire barrage au Front National ne seront pas d'accord pour voter en faveur de son rival, Emmanuel Macron. De sorte qu'"avec moins de 50% des intentions de vote, Marine Le Pen peut se retrouver avec plus de 50% des votes exprimés". 

À LIRE AUSSI >>> Présidentielle: Macron devance Le Pen au 2e tour dans les intentions de vote

À noter: Serge Galam avait déjà prédit le Brexit, l'élection de Donald Trump et la défaite d'Alain Juppé à la primaire de la droite. Voilà qui n'est pas de nature à nous rassurer...

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter