Remaniement, Champs-Elysées, MoDem... Le point sur l'actu à la mi-journée

Le départ du gouvernement de Sylvie Goulard et Richard Ferrand, le profil de l'auteur de l'attentat raté des Champs-Elysées et l'audition de Corinne Lepage dans l'affaire du MoDem: voici les informations à retenir ce mardi matin.
La ministre des Armées Sylvie Goulard a annoncé sa démission ce mardi. afp.com/STEPHANE DE SAKUTIN

Goulard et Ferrand quittent le gouvernement

Le remaniement du gouvernement consécutif aux élections législatives sera-t-il plus large que prévu? La ministre des Armées, Sylvie Goulard, a annoncé ce mardi sa décision de ne plus "faire partie du gouvernement", pour pouvoir, le cas échéant, répondre aux enquêteurs dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs présumés au MoDem. "Dans l'hypothèse où l'enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d'emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j'y ai accompli", explique-t-elle dans un communiqué. Emmanuel Macron a accepté sa démission et assure "respecter son choix".

Lundi, c'est Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des Territoires, qui avait accepté, à la demande d'Emmanuel Macron, de quitter le gouvernement pour briguer la présidence du groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale. Visé par une enquête préliminaire dans le cadre d'une affaire de favoritisme présumé, il avait refusé de démissionner avant les élections législatives en affirmant que l'opération immobilière au coeur des soupçons était légale. Réélu député du Finistère dimanche, il a assuré mardi sur RTL qu'il ne serait "pas question d'immunité" parlementaire si la justice souhaite l'entendre. Le nouveau gouvernement doit être annoncé mercredi avant 18 heures.

Des proches de l'auteur de l'attentat raté en garde à vue

Quatre membres de la famille d'Adam Djaziri, 31 ans, mort lundi sur les Champs-Elysées après un attentat raté, ont été placés en garde à vue par les enquêteurs. Son ex-épouse ainsi que son frère et sa belle-soeur ont été interpellés lundi en fin d'après-midi lors des perquisitions au domicile familial, selon une source proche du dossier. Le père de l'assaillant a été à son tour "placé en garde à vue dans la soirée alors qu'il se présentait au domicile". Un "stock d'armes" a par ailleurs été saisi au domicile d'Adam Djaziri, a indiqué une source proche du dossier ce mardi, confirmant une information de BFMTV.

L'assaillant était fiché S depuis 2015 pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale et disposait d'un permis de port d'arme car il pratiquait le tir sportif. Lundi, peu avant 16 heures, il n'a pas fait d'autre victime que lui-même quand il a foncé contre un véhicule des gendarmes mobiles sur les Champs-Elysées. Une bonbonne de gaz fermée, sans dispositif de mise à feu, un fusil d'assaut israélien, deux armes de poing et un important stock de munitions ont été retrouvés dans l'automobile. Grièvement blessé, Adam Djaziri a succombé peu de temps après, mais l'on ignore encore les causes précises de sa mort.

Et aussi...

FRANCE - Corinne Lepage, ancienne eurodéputée du MoDem, était entendue comme témoin ce mardi dans l'enquête sur les assistants parlementaires européens du parti centriste, a indiqué une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien. Son audition dans les locaux de l'Office anticorruption à Nanterre est menée dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris notamment après le témoignage d'un ancien salarié du MoDem qui affirme avoir été détaché à temps partiel au service de l'eurodéputé Jean-Luc Bennahmias, sans n'avoir jamais travaillé pour lui.

IRAK - Le journaliste Stephan Villeneuve va être fait chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume, une distinction rare pour un journaliste tué en reportage. Blessé lundi par l'explosion d'une mine à Mossoul en Irak alors qu'il enquêtait pour l'émission Envoyé Spécial, il a succombé à ses blessures, a annoncé France Télévisions ce mardi. Deux autres journalistes français avaient été blessés lors de l'explosion qui a aussi tué leur "fixeur", le journaliste kurde Bakhtiyar Addad.