Rachida Dati vise la Mairie de Paris coûte que coûte

Interrogée par Jean-Jacques Bourdin ce lundi 8 juillet 2019 sur BFMTV et RMC, l’ancienne Garde des Sceaux a fait savoir sa détermination quant aux prochaines élections municipales.

Rachida Dati vise la Mairie de Paris coûte que coûte
Interrogée par Jean-Jacques Bourdin ce lundi 8 juillet 2019 sur BFMTV et RMC, l’ancienne Garde des Sceaux a fait savoir sa détermination quant aux prochaines élections municipales. BFMTV / RMC

"Quel est l’élu parisien qui ne rêverait pas d’être maire de Paris ? " Cette question rhétorique, Rachida Dati l’avait déjà posée. Elle la repose aujourd’hui à Jean-Jacques Bourdin. C’est ainsi "déterminée" qu’elle a réaffirmé sur le plateau de BFMTV et RMC être candidate aux élections municipales de 2020, visant donc l’Hôtel de Ville parisien. La question maintenant étant : sous quelle étiquette ?

Au sein des Républicains, l’ancienne ministre affirme qu’ils sont trois "à vouloir" cette investiture. "Je pense avoir un projet abouti, avec une équipe aboutie", dit-elle, se jugeant ainsi non seulement prête mais qualifiée. Si bien qu’elle envisage même une candidature en dehors du cadre LR. "J’ai toujours été légitimiste, j’ai toujours respecté les décisions du parti", estime-t-elle, avant de déplorer toutefois ne pas recevoir à ce jour le soutien de celui-ci : "Je vais vous faire un petit scoop. Avant même que les candidatures puissent intervenir, dans le parti ils ont dit ‘on va faire un sondage (pour) départager les candidats’. Et ce sondage n’est jamais sorti parce que j’ai été donnée très haute, ça les a gênés.

Une candidature (a priori) soutenue par Nicolas Sarkozy

Aussi, elle le répète, Rachida Dati est-elle "déterminée". "J’ai une expérience, j’ai des résultats", rappelle l’actuelle maire du VII arrondissement parisien, annonçant par ailleurs avoir déjà travaillé sur son programme : "Ça fait depuis quelques mois, j’ai fait des propositions sur la sécurité, sur la propreté, sur évidemment la mobilité, sur les familles…" Et si elle se lance effectivement en solitaire, l’ancienne Garde des Sceaux peut compter sur un soutien de poids. Le couple Bruni-Sarkozy serait en effet derrière elle, selon ses dires. L’ex-première dame "de manière officielle" au sein de son comité de soutien, et l’ancien Président de la République "en temps voulu". "Il m’a dit : ‘Tu me dis quand il faut que ça se fasse’", a en effet affirmé la candidate. À suivre...

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable