Qui est Isabelle Balkany ?

Depuis le 13 mai, les époux Balkany comparaissent devant le tribunal de Paris pour notamment blanchiment de fraude fiscale aggravée. Toujours hospitalisée à la suite d'une tentative de suicide, Isabelle Balkany était absente au début du procès. Portrait.

Qui est Isabelle Balkany ?
Depuis le 13 mai, les époux Balkany comparaissent devant le tribunal de Paris pour notamment fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. BFMTV

"Je suis fatiguée", commence son texte posté sur Facebook le 1er mai dernier, "et, comme c'est la Fête du travail, je vais en profiter pour faire une grosse sieste..." Il y a quinze jours, Isabelle Balkany a tenté de se suicider. Le Parisien indique qu'elle aurait avalé "une quarantaine de médicaments" avant d'être retrouvée "inanimée" par son époux. Toujours hospitalisée, la première adjointe au maire de Levallois-Perret n'a pas pu comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris ce 14 mai. Le procès pour fraude fiscale des Balkany a donc commencé sans elle (voir vidéo ci-dessous).

Née dans une famille de commerçants juifs de Tunisie, Isabelle Balkany - née Smadja - a grandi dans le riche XVIème arrondissement de Paris. "Je n'y suis pour rien si j'ai été élevée dans un hôtel particulier de 3000 m² et si enfant, j'allais en Rolls à l'école !", s'exclamait-t-elle dans le Journal du Dimanche en 2015, année où le couple est visé par une enquête sur leur patrimoine.

Avant de se lancer dans la politique, elle débute sa carrière par le journalisme, au journal Combat. Peu après, en 1968, elle est nommée à 21 ans directrice de la communication d'Europe 1. Un lieu où elle remplit son carnet d'adresses.

C'est en 1975, qu'elle rencontre un certain Patrick Balkany, qu'elle épousera seulement quelques mois plus tard. Elle "tombe follement amoureuse", confie-t-elle dans le livre Les Balkany de Julien Martin. C'est à cette même période, que son mari se lance en politique, après avoir fait des apparitions au cinéma.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Quand Patrick Balkany remporte les municipales de 1983 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), elle est nommée directrice de la communication de la ville. "Isabelle Balkany, c'était la tête pensante de la mairie. Une femme belle et brillante, mais autoritaire. Patrick était la vitrine. Il était tout le temps dans la rue. Il serrait les mains, souvent lourd dans ses plaisanteries. C'était le prince dans sa principauté", confie sur Franceinfo, une ancienne directrice d'une structure de la ville. Cette dernière garde un beau souvenir de cette "parenthèse". Avec l'arrivée du couple dans la ville francilienne, la ville se transforme. Création d'une police municipale, développement de nombreuses structures, des retraités et des enfants choyés… Ils se sont imposés et Patrick Balkany est reconduit maire de la commune en 1989, un an après son élection en tant que député.

De son côté, Isabelle Balkany se lance aussi en politique. "Patrick, c'est le show-off, Isabelle, c'est la bosseuse", raconte le conseiller municipal Loïc Leprince-Ringuet, en 2013, au Nouvel Obs. Elle remporte les cantonales de 1988 et succède à son mari à la vice-présidence du conseil général des Hauts-de-Seine. Un poste qu'elle gardera pendant vingt-trois ans. Mais dans les années 1990, le vent tourne. Le couple est poursuivi par la justice pour une affaire d'employés municipaux travaillant à leur domicile. Ils ont été rémunérées aux frais du contribuable pendant dix ans. Ils sont condamnés pour prise illégale d'intérêts. Isabelle Balkany est condamnée à quinze mois d'emprisonnement avec sursis et à verser une amende de 770 000 francs. Quant à son mari, il est condamné à deux ans d'inéligibilité, à quinze mois de prison avec sursis et 200 000 francs d'amende. 

La vie d'Isabelle Balkany est ponctuée par les hauts et les bas de la vie politique de son mari. Les bas, ils y en a eu d'autres. Il perd la mairie et son titre de député, respectivement en 1995 et 1997. Pendant cette courte période, ils se séparent.

Un soutien indéfectible à Patrick Balkany

Appelée "la Thénardier de Levallois" par ses détracteurs, Isabelle Balkany fait sa route, seule, ou presque. Elle ouvre une boutique de décoration avec sa cousine et repart vers le journalisme. Mais Patrick Balkany n'est jamais bien loin. Quand la nouvelle compagne de son mari affirme que l'homme politique l'a "obligée à lui administrer une fellation sous la menace d'un 357 Magnum", elle bondit et le défend devant les policiers. Dans Libération, elle explique que pour le défendre elle témoignera de manière très cash, "mon mari n'a jamais eu besoin d'un revolver pour se faire 'tailler une pipe'".

Inséparables, ils finissent par se remettre ensemble. À l'aube du nouveau siècle, ils repartent à la reconquête de Levallois-Perret. Patrick Balkany est élu à nouveau maire en 2002, après avoir récupéré son siège de député. Sa femme est nommée première adjointe, en charge de la petite enfance. Deux journalistes du Parisien racontent le rôle essentiel qu'elle tient Levallois : "Elle est capable de répondre à des mails de parents à 1 heure du matin. Les habitants se sentent très proches des Balkany et de cette proximité qu'elle a su créer tout en restant dans son bureau. Finalement c'est un des rouages du fonctionnement puisqu'elle répond à toutes les demandes".

Mais les affaires ne sont jamais bien loin. En 2014, le couple est placé en garde à vue pour blanchiment de fraude fiscale, il est soupçonné d'avoir dissimulé plus de 13 millions d'euros d'avoirs au fisc. Une affaire qui mène Isabelle et Patrick Balkany devant le tribunal ce mois-ci. Derrière son fort caractère et son bagout, Isabelle Balkany, 71 ans semble aujourd'hui lassée, jusqu'à craquer le 1er mai dernier.