Procès Baupin : En pleurs, Cécile Duflot raconte son agression sexuelle

Ce 7 février, l’ex-ministre de l’écologie a témoigné pour la première fois de manière publique, avoir été agressée sexuellement par Denis Baupin en 2008.

 Procès Baupin : En pleurs, Cécile Duflot raconte son agression sexuelle
Ce 7 février, l’ex-ministre de l’écologie a témoigné pour la première fois de manière publique, avoir été agressée sexuellement par Denis Baupin en 2008. RMC

Denis Baupin a décidé de contre-attaquer avec un procès en diffamation contre celles qui l'accusent de d'agressions sexuelles. Dans le cadre de ce procès, Cécile Duflot a relaté son récit face à la justice et raconté en détails cette soirée de mai 2008 où l'ancien député Europe Écologie-Les Verts (EELV) l’aurait agressée sexuellement alors qu’ils étaient en déplacement au Brésil, à l'occasion d'un congrès.

De retour dans sa chambre d'hôtel, elle reçoit un sms de la part de Denis Baupin lui demandant son numéro de chambre et quelques minutes plus tard, il tente d'y pénétrer. J’ai tout de suite vu son regard". dit-elle. Elle poursuit : "Il me regarde bizarrement et me dit : ‘Je savais que tu en avais autant envie que moi.’ Il a posé la main sur mon cou. Je lui ai dit : ‘Ça va pas, arrête !’ Je lui ai donné un grand coup de pied dans le tibia. Je l’ai repoussé des deux mains et j’ai fermé la porte."

Très émue, Cécile Duflot évoque sa vulnérabilité au moment d'être interrogée par la défense. J'avais un bébé de trois mois. Je ne comprends même pas comment il a pu croire qu'il y avait une ouverture (...) Son regard m'a fait peur. Pour tout vous dire, j'étais en train de tirer mon lait, j'avais juste rabattu mon tee-shirt, le stress a fait couler mon lait, je me sentais tellement vulnérable..." explique-t-elle.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Aujourd'hui, Cécile Duflot fait part de ses remords et regrette son comportement. "J’ai été capable de dire à des femmes des choses comme : 'Si t’es choquée parce qu’un mec te demande de le sucer, franchement, ça nous arrive tous les jours.' À propos de Denis Baupin, je me rappelle avoir eu cette formule : ‘C’est le genre de mec avec qui c’est moins fatiguant de coucher que de résister.’"  Elle regrette la "complaisance" du parti écologique.

Face à ce témoignage, l'épouse de Denis Baupin le défend. L'ancienne secrétaire nationale d’EELV, Emmanuelle Cosse a déclaré au cours de l'audience, "mon mari n’est pas capable de violence. C’est un homme qui avait une réputation de séducteur. Je le savais quand j’ai fait le choix de partager ma vie avec lui. Si on m’avait dit et si je savais que Denis Baupin était celui qui a été décrit par certaines ici, à aucun moment je n’aurais fait ma vie avec lui".

Pour rappel, l'affaire Baupin a éclaté en mai 2016 quand France Inter et Mediapart publient les témoignages de huit élues et collaboratrices d'EELV affirmant avoir été victimes, de 1998 à 2014, de harcèlement sexuel, voire d'attouchements de la part de Denis Baupin. Son procès n'a jamais eu lieu. Le procès qui s'est ouvert le 4 février 2019 est un procès en diffamation. Ce sont des journalistes et des accusatrices qui étaient appelés à la barre. Ces personnes sont accusées de diffamation envers l'ancien député.