Pour Michel Sapin, Jean-Luc Mélenchon "finira par mourir politiquement"

L'ancien ministre des Finances n'a que peu goûté les attaques du député FI à l'encontre de Manuel Valls, qualifié de "nazi" selon le Canard enchaîné.
L'ex-ministre des finances Michel Sapin a vivement critiqué Jean-Luc Mélenchon sur Franceinfo. afp.com/Alberto PIZZOLI

Depuis qu'il a quitté le gouvernement, à la fin du quinquennat Hollande, Michel Sapin n'hésite plus à décocher ses meilleures flèches. Jusqu'à présent, sa cible première était Emmanuel Macron, pour défendre son propre bilan à Bercy et contester les accusations de sous-évaluation budgétaire perpétrées à son encontre.

Ce jeudi, sur Franceinfo, Michel Sapin s'est trouvé une nouvelle cible en la personne de Jean-Luc Mélenchon. Cette semaine, le Canard enchaîné a écrit que le député de la France insoumise aurait qualifié Manuel Valls de "nazi" le 3 octobre dernier. Ce que le principal intéressé nie aujourd'hui. Jean-Luc Mélenchon avait décidé de démissionner de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie après que sa présidence a été confiée à l'ancien Premier ministre. Un épisode que goûte peu Michel Sapin.

"Jean-Luc Mélenchon finira par mourir politiquement de son incapacité à maîtriser sa parole", a lancé l'ancien patron de Bercy. Il estime que Manuel Valls a été traité de façon "insupportable" dans cette histoire. "En politique, on finit par payer l'accumulation des injures, l'accumulation des gros mots, l'accumulation des grossièretés", a-t-il encore poursuivi. Avant de conclure: "Jean-Luc Mélenchon est dans l'imprécation continuelle, il est dans la grossièreté et l'injure comme arguments. Cela n'a jamais permis de faire avancer les idées. Cela fait avancer les crispations, approfondir des blessures, des cassures au sein de la gauche de manière générale et cela ne fait que dévaloriser sa parole".