Macron "offensif" et "naïf" pour les Américains

En ce week-end de commémorations, tous les regards étaient braqués sur le président français. La presse américaine n'en a rien loupé.
Emmanuel Macron à la cérémonie commémorant l'Armistice sous l'Arc de Triomphe à Paris, le 11 novembre 2018 afp.com/Eric FEFERBERG

Contre le nationalisme, pour le multilatéralisme... Emmanuel Macron a, en ce week-end commémoratif du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, affiché clairement ses positions, que ce soit face à un Donald Trump en visite officielle ou dans une interview préenregistréeaccordée au journaliste Fareed Zakaria de CNN, diffusée le 11 novembre .

Quel effet a fait le discours d'Emmanuel Macron à la presse outre-Atlantique ? Si la plupart des journaux américains ont surtout relevé l'antinationalisme du président français, par opposition au nationalisme de Donald Trump, certains observateurs spécialisés ont donné leur opinion sur la prestation d'Emmanuel Macron.

"Assurance" et "show Macron"

Ainsi, pour Politico, il semble que le chef de l'Etat français et le palais de l'Elysée ont tout fait, "avec assurance", pour "empêcher Trump de voler la vedette à l'importance historique de la journée." Quant à l'interview d'Emmanuel Macron à CNN, le journaliste David M. Herszenhorn souligne l'ironie de la chose : "C'est une chaîne que Trump haït", rappelle-t-il, avant d'estimer que l'entretien était plutôt "offensif"("he pushed back hard").

Emmanuel Macron a parfaitement saisi l'occasion, estime The Atlantic, de "se positionner sur le devant de la scène comme l'unificateur de l'Europe, une force contre le populisme", écrit Rachel Donadio, qui parle d'un "show Macron", resté "sombre de manière appropriée" lors de son discours devant l'Arc de Triomphe.

Ecoutez Christophe Barbier juger la prestation du président français le 11 novembre: bien, mais pourquoi faire? (sur SoundCloud)

Quant à CNN, qui a procédé à l'interview du président français, elle voit en Emmanuel Macron "la voix la plus forte contre le nationalisme". "Il était impossible de voir ses remarques comme autre chose qu'une réprimande adressée à Trump, qui épouse sa politique America First avec fierté", assure la chaîne.

Encore plus dithyrambique, le reporter politique Ishaan Tharoor publie une tribune sur le site du Washington Post, intitulée "la victoire pyrrhique de Macron sur Trump." Jugeant la venue du président américain en France "embarrassante", il qualifie le discours de Macron de "reproche aiguisé" [pointed rebuke] au nationalisme de Trump. Néanmoins, rappelle Ishann Tharoor, Emmanuel Macron fait malgré tout face à une opposition ferme chez lui, en France, avec une cote de popularité au plus bas ces derniers mois.

Le "voyage raté" de Trump

Sans surprise, du côté de Fox News, chaîne conservatrice, on soutient ardemment Donald Trump. Anthony J. Tata, ancien général américain, a ainsi publié un article intitulé "Trump a eu raison de s'en prendre à Macron après que le président français a naïvement décrit l'Amérique comme l'ennemi." Dans l'article à charge, Tata déplore que le président français "crache honteusement sur les tombes des Américains qui ont sauvé son pays." "Il devrait être plus reconnaissant de ce que les Etats-Unis ont fait pour la France et pour l'Europe ces 100 dernières années."

Un avis peu partagé par les journaux concurrents, qui voient surtout dans cette visite française de Donald Trump l'aveu d'un échec cuisant : pour CNN, ce voyage est "marqué par les moments manqués" du président américain, tandis que The Atlantic publie la tribune d'un historien américain Eliot A. Cohen, estimant que le rendez-vous était "raté", notamment en raison de l'annulation de Donald Trump de sa visite du cimetière américain. Une question de point de vue.