Législatives: erreur de comptage à Mayotte, la candidate PS finalement élue

La préfecture de l'île a annoncé que la commission de recensement avait modifié les résultats de la 1re circonscription.
Vue aérienne de la ville de Mamoudzou, sur l'île de Mayotte, le 12 octobre 2005 afp.com/RICHARD BOUHET

Au lendemain du second tour des élections législatives, le Parti socialiste élargit son bloc de survivants. À la suite d'une erreur de comptage, la préfecture de Mayotte a proclamé ce lundi la victoire de la candidate PS Ramalti Ali dans la première circonscription de l'île. Dimanche soir, c'était son rival Les Républicains, Elad Chakrina, qui l'avait emporté avec 12 voix.

Ainsi, Ramalti Ali devient la première femme députée mahoraise de l'histoire française. Elle totalise au final 7992 voix, soit 50,17% des votants, contre 7938 pour son adversaire de droite. Dans un communiqué, la préfecture note simplement que la commission de recensement, qui s'est réunie lundi, "a proclamé, à 14H05, les résultats suivants pour le second tour des élections législatives à Mayotte: Mme Ali Ramlati 7.992, M. Chakrina Elad 7.938".

Deux députés issus du même archipel

"Les résultats définitifs des scrutins sont proclamés au regard des procès verbaux des bureaux de vote, par les commissions de recensement des votes, composés de magistrats, d'un conseiller départemental et du directeur de la Préfecture en charge des élections", ajoute la préfecture, qui précise que la commission "centralise les résultats, vérifie les opérations de dépouillement, puis totalise et proclame publiquement les résultats après vérification des procès-verbaux".

Détail intéressant: Ramalti Ali, originaire donc de Mayotte, siégera dans l'hémicycle non loin de Saïd Ahamada, candidat d'origine comorienne, investi par La République en marche et élu dans la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône. Deux députés issus du même archipel, partagé entre un territoire autonome et un département français d'outre-mer.