La question du jour: trouvez-vous juste de n'inviter que cinq candidats au premier débat de la présidentielle?

Chaque jour, SFR News vous donne la parole sur une question d'actualité.
afp.com/Eric FEFERBERG

"Au nom des millions de Français qui ne supportent plus cette loi du plus fort (...), j'ai le devoir de quitter votre plateau. Mais je donne deux jours à TF1 pour inviter tous les candidats". Invité du 20h de la première chaîne samedi soir, le candidat de "Debout la France", Nicolas Dupont-Aignan, a claqué la porte. Raison de sa colère: le premier débat de la présidentielle, prévu lundi prochain, ne se fera qu'entre cinq des onze candidats à l'élection. 

"Je veux profiter de mon invitation au 20h pour dire à nos concitoyens que nous sommes dans une fausse démocratie", a encore lancé Nicolas Dupont-Aignan, ajoutant "qu'il n'y avait pas de petits et de grands candidats", comme "il n'y a pas de petits et de grands Français".

La première chaîne s'est défendue dimanche dans un communiqué. "Alors que précisément on lui donnait l'occasion d'exposer son programme sur le plateau du 20 heures, Nicolas Dupont-Aignan a estimé nécessaire de prendre les téléspectateurs en otage sur une supposée 'manipulation médiatique'". 

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter