L'Italie chute dans le classement des démocraties

La politique du ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, est pointée du doigt par un groupe d'experts.
Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini à Milan, le 28 août 2018 afp.com/MARCO BERTORELLO

Une chute de la 21e place à la 33e place en à peine un an. Dans le dernier classement des démocraties, rendu public par un groupe d'experts appelé "The Economist Intelligence Unit", l'Italie a en effet perdu 12 places par rapport à l'année dernière.

Principale raison évoquée : la politique anti-immigration du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini.

Une "rhétorique anti-étrangers"

Matteo Salvini "a souvent utilisé une rhétorique anti-étrangers" et a prôné l'évacuation de Roms occupant illégalement des logements, en dépit d'une condamnation de la Cour européenne de justice, relèvent les experts. Ils notent aussi l'alliance de son parti avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, anti-système) dirigé par Luigi Di Maio, pour former un gouvernement.

Le pays souffre d'une "profonde désillusion à l'encontre des institutions politiques, dont le parlement et les partis politiques, qui se répercute à travers un soutien à des 'hommes forts' contournant les institutions politiques", décrivent les experts.

"Tout cela contribue au risque de détérioration des libertés civiles", assène encore "The Economist Intelligence Unit". L'Italie avait déjà été épinglée par la nouvelle Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, la Chilienne Michelle Bachelet. Elle avait annoncé l'envoi d'une équipe en Italie pour évaluer "la forte augmentation signalée des actes de violence et de racisme contre les migrants, les personnes d'origine africaine et les Roms".

La France 29e

De manière générale, pour la première fois en trois ans, le classement ne note pas de détérioration généralisée, mais pas d'amélioration non plus. La participation politique augmente, mais la désillusion vis-à-vis des institutions est notable, avec une augmentation de la présence populiste.

Les pays les plus mal classés sont la Corée du Nord, la Syrie, et la République démocratique du Congo. A l'inverse, la Norvège arrive en haut du classement, devant l'Islande ou la Suède. La France, elle, est 29e.