L'attentat des Champs-Élysées bouleverse la dernière journée de campagne

La majorité des candidats à l'élection présidentielle ont annulé meetings et déplacements du jour, quelques heures avant la clôture de la campagne électorale.
Les candidats ont presque tous annulé leurs déplacements ce vendredi, au lendemain de l'attaque terroriste des Champs-Elysées. afp.com/JOEL SAGET, Eric FEFERBERG

C'était la dernière journée de campagne des candidats, celle où ils devaient tout donner. Il n'en sera rien, ou presque. A la suite de l'attaque terroriste survenue jeudi soir sur les Champs-Elysée où un homme de 39 ans a tué un policier et en a blessé deux autres avant d'être abattu par un tir de riposte, les candidats à la présidentielle on presque tous dû chambouler leur planning du jour.

Exit la visite de la faculté des métiers de l'Essonne pour Benoît Hamon (PS). Ce dernier a annulé son déplacement à Evry mais maintient, en revanche, son déplacement à Carmaux où il prononcera un discours sous la statue de Jean Jaurès vers 17h30.

Idem pour Emmanuel Macron. Dans la nuit, le candidat d'En marche! a annulé sa journée marathon au cours de laquelle il devait enchaîner deux meetings, l'un à Rouen, l'autre à Arras. Une prise de parole à son QG parisien est prévue aux alentours de midi.

La campagne déjà terminée pour certains

François Fillon voulait prendre de la hauteur sur cette fin de campagne, marquée par le Penelopegate, avec une randonnée "sportive" autour de Chamonix. Il n'en sera rien. Le candidat Les Républicains a lui aussi annulé son dernier déplacement avant le premier tour. Il doit prendre la parole vers 11h.

Marine Le Pen, elle aussi, a annulé son déplacement mystère -les détails n'ont fuité que jeudi soir en fin d'après-midi- du jour. Avant la clôture de la campagne électorale, ce vendredi soir à minuit, la candidate frontiste avait prévu de visiter "en toute décontraction", un refuge pour animaux à Montceau-Les Mines, en Saône-et-Loire. Une visite qui n'aura donc pas lieu mais une prise de parole vers 10h est prévue.

En revanche, pas de changement de programme pour Jean-Luc Mélenchon, le leader autoproclamé de la France insoumise, et Nicolas Dupont-Aignan. Le premier maintient ses "apéros insoumis" ce vendredi soir -il sera dans un bar à Paris à 19h- et le second une partie de ses déplacements en Seine-Saint-Denis. En revanche, en milieu de matinée, il a finalement décidé d'annuler son déplacement en Essonne prévu dans l'après-midi au profit d'une conférence de presse à son QG de campagne.