Grand débat : quelles mesures Macron va-t-il annoncer ce soir ?

Emmanuel Macron s'exprimera ce lundi 15 avril à 20 heures à la télévision. Il doit annoncer les premières mesures concrètes suite au grand débat national.
Grand débat : quelles mesures Macron va-t-il annoncer ce soir ?
Emmanuel Macron s'exprimera ce lundi 15 avril à 20 heures à la télévision. BFMTV

En réponse au grand débat et la crise des Gilets jaunes, Emmanuel Macron annoncera ce 15 avril lors d'une allocution, "les chantiers d'action prioritaires et avancera les premières mesures concrètes", annonce l'Élysée. Les mesures que doit faire le chef de l'État "sont prêtes" a ajouté son entourage à l'AFP et il assure qu'elles contiennent "un nouvel acte et des changements en profondeur qui vont être lancés" pour sortir de la crise des Gilets jaunes qui dure depuis plus de quatre mois.

 Après cette allocution, le président de la République tiendra également une conférence de presse mercredi 17 avril au palais de l'Élysée. Dans un tweet accompagné d'une vidéo, le président a écrit : "Nous avons décidé de transformer les colères en solutions. Merci de vous être engagés dans le Grand Débat. Pendant plusieurs mois, vous avez échangé et nous vous avons écoutés. Demain soir, je vous réponds".

Pour l'heure, peu d'informations ont fuité sur le contenu de l'intervention d'Emmanuel Macron. Néanmoins, selon une source proche de l'exécutif, il pourrait annoncer la suppression de l'ENA, l'école de formation des élites dont sont sortis la plupart des politiciens. Elle pourrait être remplacée par un établissement plus ouvert, sur le modèle de l'École de Guerre, rapporte l'AFP.

Sur le point de la fiscalité, si 77% des Français réclament le retour de l'impôt de la fortune, selon un sondage Ifop, le président de la République souhaiterait plutôt un durcissement de l'impôt sur la fortune immobilière pour les gros patrimoines. Sur le plan institutionnel, il pourrait annoncer la fin des avantages des anciens présidents de la République, Premiers ministres et ministres. En effet, quand ils quittent leurs fonctions, les ex-Présidents continuent de disposer d'une rémunération et plusieurs services dont : un bureau, un véhicule, un chauffeur ou encore d'agents de sécurité. 

Enfin, Emmanuel Macron devrait annoncer la création d'une Banque européenne pour le climat. Dans quel but ? Financer la transition écologique. Une idée qui est présente sur la liste de Raphaël Glucksmann (Place publique) aux Européennes.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable