Cette année, Macron ne fera ses voeux qu'aux armées

En pleine période de contestation des gilets jaunes, les autres cérémonies, jugées chronophages, ont été supprimées.
Le président français Emmanuel Macron lors de ses voeux aux Français, le 31 décembre 2018 à Paris afp.com/Michel Euler

Le chef de l'État est en première ligne ces derniers jours sur la crise des gilets jaunes. Et il va continuer de l'être avec le grand débat national, qui démarre le 15 janvier prochain. Pour ne pas surcharger l'espace médiatique, les traditionnelles cérémonies de voeux vont en faire les frais, jugées aussi "inutiles que chronophages" détaille France info.

Le Parisien en avait compté une vingtaine de cérémonies en 2018, aux corps constitués, aux bureaux des assemblées, ou encore à la presse.

Un tour de France

Une seule sera toutefois conservée : la cérémonie de voeux aux armées, Emmanuel Macron en étant leur chef. D'après nos confrères de France info et du Parisien, elle aura lieu le 17 janvier prochain, dans une base près de Toulouse, celle du 1er Régiment du train parachutiste, à Cugnaux.

Avant le début du grand débat national, dont Chantal Jouanno a claqué la porte de l'organisation mardi soir, Emmanuel Macron doit publier une lettre aux Français, dans la presse et sur les réseaux sociaux. Il entamera ensuite un tour de France, lié au grand débat national, comme il l'avait fait en novembre dernier lors de son itinérance mémorielle. Le Lot et l'Eure en seront les premières étapes.