Gilets jaunes, quand la violence devient rituel

La violence qui anime chacun des "actes" des gilets jaunes est un danger pour la démocratie, estime Christophe Barbier.
Les gilets jaunes face à la violence. afp.com/Jean-François MONIER

C'est en train de devenir une (mauvaise) habitude: chaque samedi, les manifestations des gilets jaunes dégénèrent dans les grandes villes et prennent semaine après semaine un tour de plus en plus violent. Une violence qui se fait aux dépens du débat démocratique, estime Christophe Barbier.