Européennes : LR choisit le philosophe François Xavier Bellamy

Laurent Wauquiez doit officialiser ce mardi 29 janvier le choix de François-Xavier Bellamy pour mener la liste Les Républicains aux élections européennes du 26 mai. Une décision critiquée par des élus LR.

Européennes : LR choisit le philosophe François Xavier Bellamy
Laurent Wauquiez doit officialiser ce mardi 29 janvier le choix de François-Xavier Bellamy pour mener la liste Les Républicains aux élections européennes du 26 mai BFM

À 33 ans, François-Xavier Bellamy, professeur agrégé du second degré en philosophie, n'a pas sa carte aux Républicains et affirme sur BFMTV que "la politique n'est pas un plan de carrière". Pourtant, en ce 29 janvier, il sera officiellement désigné tête de liste LR aux européennes.

Ce normalien, natif de Versailles, ville dont il est adjoint au maire depuis dix ans, soulève l'inquiétude auprès d'élus Les Républicains. Comme le journal Le Figaro l'indique, François-Xavier Bellamy, proche de la Manif pour tous, est jugé "trop conservateur".

Pour se défaire de ces étiquettes qui lui collent à la peau, "FIX", comme le surnomment ses amis, a multiplié les rendez-vous, se disant prêt à s'engager dans le combat politique européen : "L'Europe est sans aucun doute un projet à renouveler en profondeur, mais un projet plus nécessaire que jamais".

Un pari risqué

Inconnu du grand public, Bellamy est une figure connue des milieux conservateurs français. Outre la 'Manif pour tous', il a également participé à la création de 'Sens commun'. Même s'il affirme ne pas remettre en cause la loi Veil, il admet son opposition "personnelle" à l'interruption volontaire de grossesse.

Pour les élus et électeurs LR, le pari de Laurent Wauquiez est risqué. Il ne fait pas l'unanimité et divise la famille LR. "C’est un jeune homme de grande qualité qui incarne cette nouvelle droite qu’on appelle de nos vœux et qui va reconstruire la droite par les idées. C’est quelqu’un qui s’implique dans le débat public et pas seulement sur les sujets de société comme on le dit trop souvent. Il parle aussi d’éducation, d’écologie, d’économie", explique la secrétaire générale de LR et députée du Doubs, Annie Genevard, à France 24.

À l'inverse, l’ancien ministre Éric Woerth regrette une "stratégie du rétrécissement d’un parti de plus en plus conservateur". Dans les colonnes du Figaro, il a demandé le 22 janvier dernier à ce que "le quatuor de têtes représente l’ensemble des sensibilités des Républicains".

12,5% des intentions de votes

Un message que Laurent Wauquiez a dû entendre puisqu'on retrouve les différentes diversité sur la liste LR pour les européennes. En plus du conservateur François-Xavier Bellamy, il y a Agnès Evren, vice-présidente de la région Île-de-France et ex-porte-parole de Valérie Pécresse, ainsi que l’eurodéputé Arnaud Danjean, un ex-juppéiste spécialiste des questions de défense. Ce dernier est sûrement le plus européen du trio.

Avant le 26 mai, un récent sondage indique que la liste LR plafonne dans les sondages à 12,5 % des intentions de votes, loin derrière des listes LaREM (20,5 %) et La France insoumise (23,5 %).

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable