EN VIDEO - Titulaire d’un plan d’épargne en action, Cheminade fustige pourtant "la financiarisation de l’économie"

bfm

"J’en ai parce que c’était de famille", a justifié le candidat.

Invité mercredi sur BFMTV, Jacques Cheminade a assuré vouloir construire "un front ample contre la financiarisation de l’économie". Pour le candidat à l’élection présidentielle, "la France est occupée par des intérêts financiers". 

Des affirmations remises en question par Nathalie Levy, journaliste BFMTV, qui a rappelé que le président du mouvement Solidarité et Progrès possédait "un plan d’épargne en action d’une valeur de 15.400 euros". "J’en ai parce que c’était de famille", a répondu Jacques Cheminade.

A LIRE AUSSI > Le programme de François Asselineau pour la présidentielle 2017

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter