Elections législatives, Londres, NKM... Le point sur l'actu à la mi-journée

Les résultats du second tour des élections législatives, l'attaque à la camionnette devant une mosquée de Londres et la comparution de l'agresseur présumé de NKM: voici les informations à retenir ce lundi matin.
La police scientifique relève des indices après une attaque contre des piétons fauchés par une camionnette, le 19 juin 2017 à Londres. afp.com/Daniel LEAL-OLIVAS

Majorité absolue pour LREM à l'Assemblée nationale

Les députés de la majorité présidentielle portant l'étiquette de La République en marche (LREM) entrent en fanfare à l'Assemblée nationale à l'issue du second tour des élections législatives dimanche, même si la vague est moins forte que prévu. Selon les résultats définitifs, Français de l'étranger mis à part, LREM et son allié du MoDem s'adjugent 351 sièges, la majorité absolue étant fixée à 289 sièges. Le MoDem obtient 41 de ces sièges et devrait donc former un groupe indépendant. L'abstention, elle, bat un nouveau record pour des législatives, avec près de 57%, pire qu'au premier tour (51,3%).

L'alliance entre Les Républicains (LR) et l'UDI décroche 131 sièges, dont 113 LR. Le Parti socialiste n'obtient que 29 sièges. Une "déroute incontestable", a admis son Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis avant d'annoncer son retrait de la direction du parti. La France insoumise (LFI) obtient 17 élus et le Parti communiste, dix. Jean-Luc Mélenchon, élu à Marseille, a annoncé dimanche un "groupe parlementaire" LFI, sans évoquer les communistes. Le Front national obtient huit sièges, mais échoue cependant à constituer un groupe parlementaire. Le Premier ministre Edouard Philippe devrait remettre "dans la journée" la démission de son gouvernement avant un "remaniement technique", a indiqué ce lundi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. Tous les ministres candidats ont été élus.

Un mort et dix blessées dans une attaque à Londres

Un homme a foncé sur des piétons avec sa camionnette à la sortie de la mosquée londonienne de Finsbury Park dans la nuit de dimanche à lundi, un acte qualifié d'"attaque terroriste" par la police, qui précise que "toutes les victimes sont issues de la communauté musulmane". "Un homme a été prononcé mort sur les lieux" de l'attaque mais il est "trop tôt" pour dire si son décès est lié aux événements ou non, a précisé la police. Il recevait des premiers soins sur place lorsque le véhicule est arrivé. Dix personnes ont été blessées.

Le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, a été immobilisé par les personnes sur place et arrêté pour "tentative de meurtre", a ajouté la police. Il a ensuite été emmené à l'hôpital et devra subir une expertise psychologique. L'homme a crié "Je veux tuer tous les musulmans" selon un témoin interrogé par la BBC. Plusieurs organisations musulmanes ont dénoncé un acte "islamophobe" visant "intentionnellement" les fidèles qui sortaient de la mosquée après avoir prié vers minuit, dans le cadre du ramadan et de la rupture du jeûne. Le maire de Londres, Sadiq Khan, lui-même musulman, a dénoncé cette "attaque terroriste horrible" qui a visé "délibérément d'innocents londoniens". La Première ministre Theresa May a convoqué une réunion d'urgence dans la matinée.

Et aussi...

LONDRES - L'incendie de la tour Grenfell en Angleterre a fait 79 morts ou présumés morts la semaine dernière, a déclaré ce lundi un chef de la police, Stuart Cundy, lors d'un point presse. "Je crains qu'il y ait désormais 79 personnes dont nous pensons qu'elles sont mortes ou sont disparues et dont nous présumons donc qu'elles sont mortes", a-t-il dit. Le Royaume-Uni observa une minute de silence ce lundi à 11 heures locales en mémoire des victimes.

PARIS - L'agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet va être présenté au tribunal ce lundi après-midi pour y être jugé pour violences et outrage "sur une personne chargée d'une mission de service public", a indiqué une source judiciaire. Placé en garde à vue samedi, Vincent Debraize, 55 ans, maire d'une petite commune de Normandie, "a reconnu avoir insulté" jeudi à Paris la candidate LR, battue aux législatives à Paris, mais a contesté "tout contact physique", selon une source proche de l'enquête.