Edouard Philippe assure que le pouvoir d'achat va progresser en 2019

À l'issue du Conseil des ministres de ce 7 juin, le Premier ministre a affirmé que les mesures prises en décembre par Emmanuel Macron vont permettre un gain moyen de pouvoir d'achat "de plus de 2%" par habitant.
 Edouard Philippe : "le pouvoir d'achat" va progresser de "850 euros par an par ménage" en 2019
e Premier ministre a affirmé que les mesures prises en décembre par Emmanuel Macron vont permettre un gain moyen de pouvoir d'achat "de plus de 2%" par habitant. BFMTV

Edouard Philippe a fait le bilan des mesures d'urgences décidées le 10 décembre dernier par Emmanuel Macron, pour répondre à la crise social des Gilets jaunes. Des mesures qui sont censées doper le "pouvoir d'achat moyen" par habitant qui devrait progresser de "plus de 2%" cette année. Ce sera "la plus forte augmentation" depuis douze ans, a annoncé ce mardi Édouard Philippe.

"C'est un gain moyen de 850 euros sur l'année par ménage", a-t-il précisé, en indiquant que 390 euros sur ces 850 euros "découlent des mesures annoncées par le président de la République".
La dernière augmentation comparable remonte à 2007 (+2,5%), selon l'Insee. Cet indicateur avait montré une régression en 2011, 2012 et 2013.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Au cours de ce point presse, Edouard Philippe en a profité pour dresser un bilan plus détaillé des gains apportés aux salariés par ces mesures d'urgence. Par exemple, dorénavant, plus de quatre millions de foyers touchent la prime d'activité, avec 1,3 million de foyers supplémentaires sur le seul premier trimestre 2019.

Concernant les retraités qui bénéficient de l'annulation de la hausse de la CSG, la mesure correspond à 1,3 milliard d'euros par an. "Le taux de CSG va passer de 8,3 à 6,6% sur les pensions versées en mai et le remboursement rétroactif du trop perçu depuis le 1er janvier sera versé quelques jours après, courant mai, représentant 150 euros en moyenne" a détaillé le Premier ministre. La mesure concerne les retraités dont le revenu fiscal de référence s'établit entre 14 000 et 22 500 euros par an. L'annulation de la hausse de la CSG représente 1,3 milliard de gain par an. Sur l'ensemble de l'année, c'est un gain supplémentaire de 450 euros qui sera versé par foyer concerné.