Comment François Hollande prépare-t-il son retour pour 2022 ?

François Hollande fera-t-il son grand retour en politique pour la présidentielle de 2022 ? C'est la grande question que tout le monde se pose et on en prend de plus en plus le chemin.
 Comment François Hollande prépare-t-il son retour pour 2022 ?
François Hollande fera-t-il son grand retour en politique pour la présidentielle de 2022 ? C'est la grande question que tout le monde se pose et on en prend de plus en plus le chemin. BFMTV

La coïncidence n'a échappé à personne. Après plusieurs mois de silence sous le radar, François Hollande a de nouveau fait surface. Alors que la présidence d'Emmanuel Macron bat de l'aile, entre les Gilets Jaunes et l'affaire Benalla, l'ancien président de la République est revenu sur le devant de la scène médiatique. 

On apprenait dans les colonnes de La Dépêche que début janvier, François Hollande rencontrait Hugues Renson, vice-président de l'Assemblée nationale et véritable pilier de La République En Marche. Ensembles, ils discutent des référendums auxquels réfléchissent Emmanuel Macron, de l'impossibilité d'en prédire les résultats, et de l'éventuel retour de la gauche au pouvoir pour le prochain quinquennat. "En politique, tout est possible" aurait-il alors déclaré.

Ces dernières semaines, les français ont également pu voir François Hollande tacler Emmanuel Macron. Lors de sa prise de parole devant les étudiants de Sciences Po le mercredi 6 février, il avait notamment affirmé : "La crise des Gilets Jaunes me donne raison. À quoi ça sert désormais que je dise qu'Emmanuel Macron est lointain et hautain", ou encore, comme en témoigne la vidéo ci-dessous, "je savais que la question des carburants était inflammable".

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Un retour en trois étapes selon les spécialistes ?

Comment François Hollande préparerait-il son grand retour ? Pour les spécialistes, sa potentielle candidature pour une reconquête de la présidence en 2022 s'organiserait en trois étapes. Du moins, c'est ce qu'estime Christelle Bertrand dans les lignes de La Dépêche.

Première étape : écarter les candidats qui ne seraient pas à la hauteur. C'est notamment le cas d'Olivier Faure, actuel premier secrétaire du Parti socialiste. François Hollande le pousserait à se présenter aux élections européennes pour le fragiliser. Lors de son intervention à Sciences Po le 6 février, il l'avait d'ailleurs vivement critiqué : "Si vous allez à genoux voir vos partenaires ils ne viendront pas". Deuxième étape : "les partenaires constituent la deuxième phase du scénario de retour", estime Christelle Bertrand. L'objectif est donc de recréer une gauche forte avec les élections municipales en 2020 et de faire voguer le navire jusqu'en 2022. 

Troisième et dernière étape : rapatrier les déçus du macronisme. C'est ce qu'avait effectué Emmanuel Macron pour son élection en 2017, François Hollande s’apprêterait à lui rendre la monnaie de sa pièce. L'objectif reste toujours le même : créer une gauche forte, solide et unie. "Hollande prend sa part dans la construction d'une sorte de parti démocrate à l'américaine, assez fort pour combattre les conservatismes des extrêmes", assurait François-Michel Lambert au Figaro, débuté ayant quitté LaREM.

Un retour complètement planifié. Mais l'entourage de François Hollande continuent d'affirmer qu'il ne souhaite pas présenter sa candidature en 2022. "Si quelqu'un ou quelqu'une est en capacité de se présenter, il sera le premier à le ou la soutenir. Si ça ne se passe pas, il le fera, il se représentera. Mais ce n'est pas son objectif", affirmait l'un de ses proches. Pas son objectif, mais les alternatives ne sont toujours pas au rendez-vous. Quel avenir pour François Hollande ? L'avenir nous le dira. Mais s'il se présente en 2022, nous saurons par quel moyen il y est arrivé.