À Barcelone, Manuel Valls encaisse une lourde défaite

L'ancien Premier ministre français, candidat à Barcelone pour les élections municipales, a échoué. Il est arrivé en quatrième position.
À Barcelone, Manuel Valls encaisse une lourde défaite
L'ancien Premier ministre français, candidat à Barcelone pour les élections municipales a échoué. Il est arrivé en quatrième position. BFMTV

Pari perdu. Manuel Valls ne sera pas maire de Barcelone. L'ancien Premier ministre sous François Hollande est arrivé en quatrième position avec environ 13% des voix, selon les résultats définitifs. Il est largement devancé par le candidat indépendantiste catalan Ernest Maragall du parti de la Gauche Républicaine de Catalogne (environ 21%) et la maire sortante de gauche radicale Ada Colau (près de 21%).  

Après ce revers, il a déclaré face à la presse : "ma candidature était un défi difficile, et je le savais depuis le début. Mais maintenant, mon engagement pour Barcelone continue". L'ancien locataire de Matignon a précisé que maintenant "quoi qu'il arrive, ma vie est ici", ajoutant qu'il "assumerait" ses "responsabilités" en tant que conseiller municipal. Dès le 15 juin prochain, Manuel Valls est attendu à son premier conseil municipal en tant qu'élu de l'opposition.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Jusqu'au bout, le Franco-Catalan a voulu y croire, "il va y avoir une surprise. J’ai déjà fait des campagnes où tout se passe mal, où l’on sent que la sauce ne prend pas. Ce n’est pas ce que j’ai vu ces dernières semaines", espérait-il encore dans les colonnes du Parisien trois jours avant le scrutin. 

Pour rappel, après son échec aux primaires socialistes pour l'élection présidentielle 2017 en France et son ralliement à Emmanuel Macron, Manuel Valls, 56 ans, a décidé de changer d'air en s'engageant de l'autre côté des Pyrénées. Un changement de pays qui ne lui a pas vraiment réussi.