"Vous êtes chez vous": l'homme à la pancarte devant une mosquée texane devient viral

La photo d'un homme portant un chapeau de cow-boy et une pancarte pacifiste devant un centre islamique au Texas a été partagée des dizaines de milliers de fois.
Un geste de paix alors que se multiplient les crimes de haine. CW33

Près de 900 cas de harcèlement ou d'agressions motivées par la haine ont été recensés aux Etats-Unis depuis l'élection de Donald Trump. C'est ce que dit le dernier rapport du Southern Poverty Law Center, une organisation de surveillance des groupes haineux. Avec les personnes LGBT ou encore les immigrés, les musulmans sont victimes de ce climat délétère.

Le geste de paix d'un homme dans la ville d'Irving, au Texas, a logiquement réchauffé les coeurs. Samedi, l'écrivain Charles Finch a publié sur son compte Twitter une photo de ce bienfaiteur, qui portait une pancarte en face du centre islamique de la ville. "Vous êtes ici chez vous, restez forts, soyez bénis, l'Amérique est unie", lisait-on sur la pancarte de cet homme, coiffé d'un chapeau de cow-boy. Plus de 160 000 internautes ont aimé la photo depuis, et plus de 60 000 l'ont partagée.

"Montrer de l'empathie à ceux qui souffrent"

La viralité du cliché a poussé l'homme à la pancarte à sortir de l'anonymat. Lundi, Justin Normand, 53 ans, qui habite à Dallas, a publié un long message sur sa page Facebook. "Je m'occupe d'une boutique de pancarte", a-t-il écrit. "Vendredi, j'ai eu du temps pour en faire une. Je suis allé à la mosquée la plus proche pour envoyer un message de paix à mes voisins musulmans" qui, selon lui, se sentent "marginalisés, inquiets, menacés".

Ce soutien affiché d'Hillary Clinton, qui se dit presbytérien, a expliqué avoir agi selon ses croyances, qui lui ordonnent de "montrer de la compassion et de l'empathie à ceux qui souffrent", mais aussi en tant qu'Américain. "Cibler les gens pour leur religion ne fait pas que menacer notre mode de vie, c'en est l'exacte antithèse". Interrogé par le Dallas Morning News, il ajoute que les habitués de la mosquée ont fait preuve "d'hospitalité et d'amour". Son geste rappelle une autre initiative. Il y a deux semaines, une mosquée de l'Etat de Virginie avait été "vandalisée" avec... des messages d'amour écrits à la craie sur le sol. Ils avaient écrit "vous êtes nos frères et soeurs", et même laissé des fleurs à la porte.