Un serveur demande à ses clientes si elles sont bien américaines

Un serveur d'un restaurant californien a été viré pour avoir demandé à quatre clientes latino-américaines de lui montrer leurs papiers d'identité.
Choquée par les propos du serveur, Diana Carrillo a tiré un trait sur le croque monsieur (photo d'illustration). Getty Images/iStockphoto

Diana Carrillo salivait déjà devant le croque-monsieur au fromage. Avec une de ses soeurs et deux amies, elle était installée à une table du restaurant Saint Marc, à Huntington Beach, une ville côtière de l'Etat de Californie. Alors que la jeune femme latino-américaine s'apprêtait à craquer pour le supplément bacon, un serveur s'est approché et a adressé aux convives une requête surprenante: voir leurs papiers d'identité avant de les servir.

"Je dois être sûr que vous êtes d'ici avant de vous servir", a ensuite confirmé le serveur aux clientes, sidérées, rapporte le Washington Post. Après avoir sorti leurs cartes d'identité, les quatre jeunes femmes ont conclu que cela n'avait rien de normal. "Il vient vraiment de me demander ça?", a réagi Carrillo avant d'aller informer le manager. Celui-ci n'a pas su retenir les clientes. Quelques heures plus tard, ce 11 mars, Carrillo racontait l'incident sur sa page Facebook. Sa publication a depuis été partagée près de 1500 fois.

Un don pour les sans-papiers

"A un moment, je me suis dit qu'il plaisantait ou qu'il voulait faire le malin, mais le fait qu'il renchérisse est inacceptable", écrivait l'analyse d'affaires de 24 ans. "Aucun établissement ne doit accepter de pratiques discriminatoires de la part de ses employés." Face à cette mauvaise presse, Saint Marc a contacté Diana Carrillo, et lui a proposé, ainsi qu'à sa soeur et à ses amies, d'être les invitées d'honneur du restaurant. Elles ont décliné l'invitation, mais ont accepté la seconde proposition: le don de 10% des recettes du week-end à l'organisation de leur choix.

Saint Marc a donc accepté de reverser la somme à Orange County Immigrant Youth United, une organisation d'aide aux sans-papiers. Quant au serveur, il a été viré. "Le comportement de cet ancien employé ne représente en rien la marque Saint Marc ni ne reflète les opinions de ses employés, direction comprise", a confirmé l'établissement dans un commentaire publié sur sa page Facebook. "C'est le genre de choses qui se passent quand on a un tel président", a regretté Carrillo auprès d'un journal local.