Trump s'en prend à Bannon après ses attaques contre son fils et son gendre

Le président américain a fustigé, ce mercredi, son ancien conseiller et artisan de sa victoire qui a chargé Jared Kushner et Donald Jr dans un livre à paraître.
Steve Bannon et Jared Kushner écoutent le Président Donald Trump à la Maison blanche le 12 juin 2017. Reuters/Kevin Lamarque

Règlements de comptes à Washington. Donald Trump a accusé ce mercredi son ancien conseiller Steve Bannon d'avoir "perdu la raison", après les révélations sur un livre à paraître dans lequel ce dernier s'en prend aux proches du chef de l'Etat.

Selon les révélations du Guardian, l'ancien stratège de Trump affirme que le fils du président américain, Donald Trump Jr., a commis un acte de "trahison" en rencontrant une avocate russe qui offrait des informations compromettantes sur sa rivale Hillary Clinton. Ces propos sont consignés dans le livre Le feu et la fureur, dans la Maison Blanche de Trump, à paraître la semaine prochaine.

"Steve n'a eu qu'un rôle très limité dans notre victoire historique"

Dans un communiqué d'une extraordinaire virulence, Trump déclare que "Steve Bannon n'a rien à voir avec moi ou ma présidence. Quand il a été limogé, il n'a pas seulement perdu son travail, il a perdu la raison". "Steve n'a eu qu'un rôle très limité dans notre victoire historique", ajoute-t-il, accusant son ancien proche conseiller d'avoir passé son temps à la Maison Blanche "à faire fuiter de fausses informations aux médias pour se rendre plus important qu'il n'était".

L'entourage de Donald Trump est au centre d'une enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller sur une possible collusion avec la Russie en vue d'influencer l'élection de novembre 2016.

Le changement de ton est spectaculaire vis-à-vis de Bannon, cet "ami" que Donald Trump qualifiait il y a moins de cinq mois d"'homme bien" traité injustement par la presse. Celui qui a repris la tête du très droitier site d'informations Breitbart News, représentait le pôle nationaliste et populiste de la campagne du candidat républicain. Il a souvent été dépeint comme l'artisan de la victoire de Trump. Mais ses relations avec Jared Kushner et son épouse, Ivanka, se sont dégradées jusqu'à son éviction de la Maison Blanche en août.