Paraguay: à chaque "J'aime" sur Facebook, son mari la frappe

L'homme avait pris le contrôle du profil Facebook de sa femme afin de la molester. 
Paraguay: a cause des "likes" Facebook, elle est frappée par son mari
Juan Andrés Del Puerto González / Flickr

C'est un véritable enfer dont est enfin sortie Adolfina Camelli Ortigoza, cette jeune paraguayenne de 21 ans violemment frappée par son mari depuis de longs mois. 

Ce dernier, âgé de 32 ans, avait pour sordide occupation de frapper sa femme dès que cette dernière, qui avait mis en ligne une photo sur le réseau social Facebook, recevait un "like " d'une personne étrangère. 

Pire, l'homme mettait lui-même en ligne certaines photos afin que les internautes réagissent et qu'il puisse poursuivre ses agissements. 

Appréhendé par la police locale, il a été incarcéré et risque jusqu'à 30 ans de prison. Selon l'avocat d'Adolfina, "Sa bouche était cassée, elle était très abîmée, sa peau était couverte d'hématomes". La jeune femme a d'ailleurs du subir plusieurs opérations chirurgicales complexes. 

C'est le père du mari qui a dénoncé son fils.