Le Japon invente le train qui aboie pour faire fuir les cerfs

Des chercheurs japonais ont testé un train qui émet des grognements de cerf et des aboiements pour réduire la mortalité animale et les retards dus aux accidents.
TORU YAMANAKA / AFP

Comment réduire la mortalité animale le long des voies de chemin de fer? Le Japon a trouvé une nouvelle solution. Alors que plus de 600 retards ont été causés lors de l'année fiscale 2016 par des collisions avec des animaux, notamment des cerfs, des chercheurs du Railway Technical Research Institute ont testé un train qui émet des grognements de cerf puis des aboiements de chien à l'avant afin d'effrayer les bêtes et les faire fuir.

Pourquoi se concentrer ainsi sur les cerfs? Ces animaux auraient l'habitude de lécher les rails pour acquérir le fer nécessaire à leur régime alimentaire. Une pratique qui les place en danger de mort. C'est pour cela que le test a consisté à diffuser d'abord trois secondes de bruits de cerfs, utilisés par ces animaux pour alerter leurs congénères d'un danger imminent.

20 secondes d'aboiements

Lors de ces tests réalisés entre la fin de la journée et tard dans la nuit, le train diffusait ensuite 20 secondes d'aboiements, censés couper aux cerfs toute envie de se trouver le long des rails. Selon les chercheurs, les tests ont montré que la mesure avait un véritable effet dissuasif. Ils comptent les multiplier à l'avenir pour être sûrs de l'efficacité du système avant d'en proposer l'installation aux compagnies ferroviaires.

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DU MAGAZINE L'EXPRESS, CHAQUE SEMAINE, SUR SFR PRESSE !