L'un des héros SDF de l'attentat de Manchester avoue avoir volé des victimes

Un sans-abri a reconnu devant la justice britannique ce mercredi avoir volé le sac à main et le téléphone portable appartenant à des victimes de l'attentat de Manchester.
Chris Parker a avoué avoir volé les victimes de l'attentat de Manchester. REUTERS/Phil Noble

Le sauveur volait. Chris Parker, un SDF de 33 ans, a plaidé coupable ce mercredi de deux chefs d'inculpation de vol et d'un chef d'inculpation de fraude devant la cour de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre).

Chris Parker à la télévision britannique le soir des attentats BBC (capture d'écran)

Des images de vidéosurveillance diffusées à l'audience l'ont montré en train de circuler parmi les victimes de l'attentat-suicide qui a tué 22 personnes le 22 mai 2017 à la Manchester Arena à l'issue du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande.

L'accusation a soutenu qu'il avait certes apporté "une aide limitée" à des blessés, mais qu'il en avait profité pour commettre des vols. Le SDF, qui se rendait régulièrement aux abords de la salle de concert pour faire la manche, avait été porté aux nues pour son courage après avoir raconté être venu en aide à des victimes juste après l'attentat.

Une carte bancaire utilisée au McDonald's

A plusieurs reprises, Chris Parker s'est rendu auprès de Pauline Healey, blessée dans l'explosion et dont la petite-fille de 14 ans gisait mourante non loin, avant de se pencher sur elle et de s'emparer de son sac à main et de voler son portefeuille. Il a utilisé sa carte bancaire quelques heures plus tard dans un restaurant McDonald's de la ville. Il a également reconnu avoir dérobé le téléphone portable d'une autre victime.

La cour se prononcera le 30 janvier sur la culpabilité de Chris Parker, qui est maintenu en détention d'ici là.