L'Inde part en croisade contre les gyrophares rouges

Le gouvernement indien va interdire l'usage de gyrophares rouges dès le mois prochain: ils étaient utilisés par ceux qui ne voulaient pas subir les affres des embouteillages.
La nouvelle réglementation s'appliquera à tous les fonctionnaires de l'Etat. Y compris le Premier ministre indien Narendra Modi. afp.com/Money SHARMA

Les gyrophares rouges sur les voitures en Inde, c'est terminé. Mercredi, le gouvernement de Narendra Modi a annoncé qu'à partir du mois de mai, les voitures des fonctionnaires n'auraient plus le droit d'utiliser ces objets pour s'extirper des bouchons routiers.

Désormais, seuls les services d'urgence seront autorisés à utiliser des phares rotatifs et des sirènes pour parcourir des routes très fréquentées... et ils devront être de couleur différente.

Mettre fin à la "culture VIP" sur les routes

"Nous supprimons la règle qui permet à l'État et au gouvernement central de préciser qui peut utiliser ces lumières rouges", a déclaré le ministre indien des Finances, Arun Jaitley, lors d'une conférence de presse à Delhi. "À partir du 1er mai, il n'y aura pas d'exceptions", indique la même source, bien décidée a étouffer la sourde colère qui agite la société indienne à ce sujet.

Ces derniers mois, les gyrophares rouges sont devenus, comme l'explique The Guardian, le symbole du ressentiment indien à l'égard d'une certaine "culture VIP" sur la chaussée. Alors que les embouteillages constituent un problème récurrent sur les routes du pays, un certain nombre de personnes ont tendance à sortir leur gyrophare pour contraindre les autres conducteurs à se ranger sur le bas côté.

Pire: certains criminels ont pris l'habitude de s'équiper en conséquence pour éviter les contrôles de police. Ils ont en effet compris que les forces de l'ordre sont toujours réticentes à l'idée d'arrêter ce type de véhicules.

Une règle qui s'applique aussi au Premier ministre

La nouvelle réglementation prévoit également des dispositions spécifiques pour les services d'urgences et de secours. "Les pompiers, les services d'ambulance, les véhicules de police et autres services (de ce type) seront autorisés à utiliser un gyrophare bleu", précise Arun Jaitley à l'Indian Express.

L'interdiction des "lumières rouges" s'applique notamment au Premier ministre, bien décidé à gagner en popularité auprès de ses électeurs avec cette nouvelle mesure. Les Indiens seront-ils bientôt tous égaux face aux bouchons? Réponse dans quelques jours.