Incendie de la tour Grenfell de Londres: le bilan s'alourdit à 79 morts

Le maire de Londres Sadiq Khan avait estimé dimanche que l'incendie de la tour Grenfell, qui a fait 58 morts présumés, était un "accident évitable" causé par une série d'"erreurs et de négligences"

L'incendie d'une tour de logements sociaux à Londres a fait 79 morts ou présumés morts la semaine dernière, a déclaré lundi un chef de la police, Stuart Cundy, lors d'un point presse.

"Je crains qu'il y ait désormais 79 personnes dont nous pensons qu'elles sont mortes ou sont disparues et dont nous présumons donc qu'elles sont mortes", a-t-il dit.

Un "accident évitable"

Le maire de Londres Sadiq Khan a estimé dimanche que l'incendie de la tour Grenfell, qui a fait 58 morts présumés, était un "accident évitable" causé par une série d'"erreurs et de négligences". L'édile s'exprimait à l'issue d'un service religieux organisé en hommage aux victimes dans une église proche de la tour.

Le sinistre était "un accident évitable qui n'aurait pas dû se produire", a-t-il dit, sur la BBC. "Cette tragédie est la conséquence d'erreurs et de négligences de la part de responsables politiques, de la mairie (de quartier) et du gouvernement", a-t-il ajouté. L'incendie, d'origine inconnue, a ravagé dans la nuit de mardi à mercredi un immeuble de logements sociaux de l'ouest de la capitale britannique, faisant 30 morts confirmés, et 28 autres présumés, selon un bilan provisoire fourni samedi par la police.

Ce bilan très lourd a provoqué la colère des survivants et proches des victimes, qui accusent les autorités locales de ne pas avoir entendu les cris d'alerte concernant la sécurité du bâtiment parce qu'ils provenaient d'une population majoritairement modeste.

>> A LIRE AUSSI - Londres: les images de l'intérieur de la tour Grenfell après l'incendie

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter