Hillary Clinton ne sera pas candidate en 2020

Après une première défaite aux primaires du parti démocrate en 2007 et un second échec face à Donald Trump en 2016, Hillary Clinton a annoncé qu'elle ne serait pas candidate aux élections présidentielles américaines de 2020.

Hillary Clinton ne sera pas candidate en 2020
Après une première défaite aux primaires du parti démocrate en 2007 et un second échec face à Donald Trump en 2016, Hillary Clinton a annoncé qu'elle ne serait pas candidate aux élections présidentielles américaines de 2020. JEWEL SAMAD / AFP

Elle est l'une des figures d'opposition iconique au président Donald Trump, elle aurait pu être la première femme présidente des États-Unis, et pourtant, Hillary Clinton ne retentera pas sa chance aux élections en 2020. Trop, c'est trop. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle met un terme à sa carrière politique.

Dans une interview accordée à la chaîne locale new-yorkaise News12, celle qui est supposée représenter une lueur d'espoir pour l’Amérique démocrate a ainsi annoncé : "Je ne me présente pas mais je vais continuer à parler et à défendre ce en quoi je crois", secouant le monde politique.

"Je veux m'assurer que les gens comprennent que je vais continuer à m'exprimer. Je ne vais nulle part. Ce qui est en jeu dans notre pays, ce qui se passe en ce moment, m'inquiète profondément. [...] Je réfléchis aussi beaucoup à comment ouvrir le dialogue et nous écouter à nouveau. Nous sommes devenus si divisés. Nous sommes installés dans des camps opposés, ce que je n'avais pas vu de toute ma vie", a ainsi précisé celle qui fut secrétaire d'État de 2009 à 2013.

Qui prendra sa suite aux présidentielles ?

En 2016, lors de l'élection présidentielle, elle était grande favorite pour devenir la 45e présidente des États-Unis. Pourtant, cela n'a pas été suffisant. Si elle rafle près de 48,2% des suffrages, contre 46.1% pour son concurrent, et obtient environ 3 millions de voix de plus que lui, Donald Trump profite du système si particulier des grands électeurs pour la doubler et accéder à la fonction suprême du pays.

La grande question qui se pose, c'est de savoir qui sera le candidat ou la candidate démocrate en 2020. Pour l'heure, ils sont 14 à envisager la grande course, dont Bernie Sanders, figure emblématique de l'aile gauche du parti démocrate. "J'ai dit à chacun d'entre eux de ne rien prendre pour acquis, même si nous avons une longue liste de réels problèmes et de promesses non tenues de la part de cette administration, qui méritent d'être soulignés. Nous devons travailler très, très dur pour nous faire entendre auprès du peuple américain et je vais faire tout ce que je peux pour aider les démocrates à reprendre la Maison-Blanche", a ainsi confié Hillary Clinton.

Quel avenir pour la carrière d'Hillary Clinton ?

Si elle entend mettre entre parenthèses l'idée d'un mandat national, elle n'exclut pas la possibilité de se lancer dans des élections locales. Notamment à New-York, où elle fut sénatrice de 2001 à 2009 après les deux mandats présidentiels consécutifs de Bill Clinton : "J'aime vivre à New York et je suis tellement reconnaissante d'avoir eu la chance d'être sénatrice pendant huit ans et de travailler avec des gens de tous l'Etat", annonce-t-elle, laissant entendre la possibilité qu'elle puisse y retourner.

Mais que les adorateurs de la femme politique ne désespèrent pas. Si elle a décidé de fermer la porte pour 2020, rien n'est perdu pour 2024. Dans l'hypothèse où Donald Trump rempile pour un second mandat après les prochaines élections, elle pourrait surgir de nouveau en grande sauveuse démocrate.