Trump signant un décret anti-IVG détourné: "Les hommes interdits d'éjaculer"

Le collectif féministe 52 a tourné en dérision cette photo, devenue virale, montrant Trump entouré d'homme signant un décret anti-IVG.  

Ils sont sept, entourant le président américain, tout occupés à signer une mesure prévoyant de mettre un terme aux financements des organismes qui donneraient des informations sur l'avortement. La photo de cette signature, ô combien symbolique de la politique engagée par Donald Trump, a été maintes fois relayée sur les réseaux sociaux.

En cause: ce décret clairement anti-IVG (ou "Pro-Life", c'est selon) a été signé uniquement par des hommes, blancs, d'un âge avancé, particulièrement peu concernés par l'usage que les femmes font de leur propre corps. Le cliché a été très commenté par la presse du monde entier et par les internautes, qui n'ont pas manqué de détourner le cliché avec beaucoup de dérision.

En réaction,, le collectif féministe 52 a posté sur Facebook une capture d'écran d'un "faux" article du Monde.fr, avec une version remaniée de la photo. On y voit la candidate démocrate déchue, Hillary Clinton, entourée uniquement de femmes et signant un décret pour le moins... insolite. Surtout pour les hommes. 

Le photo-montage est issu d'un cliché datant en réalité de 2009 et où l'on voit Barack Obama, alors locataire de la Maison Blanche, décerner aux pilotes féminines de l'Armée de l'air la médaille d'or du Congrès. Un cliché hautement symbolique donc, détourné avec brio par les membres du collectif féministe. Interrogée par nos confrères de BuzzFeed News, Sophie, qui a participé au détournement, indique:

"On dit aux femmes quels vêtements elles ont le droit de porter, quel salaire elles ont le droit d’avoir… Trump vient de devenir président et la première chose qu’il fait, c’est de revenir en arrière en signant ce décret. Sur les réseaux, certaines pointaient le fait qu’on ne verrait jamais une photo avec uniquement des femmes en train de signer un décret sur ce que les hommes peuvent faire avec leurs organes reproducteurs. On est parties de ça: on s’est dit, eh bien si, on va l’avoir cette photo!

Pour l'heure, le post a été partagé plus de 30.000 fois et a suscité près de 1.000 commentaires, saluant la démarche.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter