Emirats: le Britannique condamné à perpétuité a été gracié

Condamné pour espionnage à Abou Dhabi, le doctorant britannique Matthew Hedges a été pardonné ce lundi.
Matthew Hedges, ici avec son épouse dans une photo non datée, ne passera pas le reste de sa vie aux Emirats arabes unis. afp.com/-

Une issue heureuse. Le doctorant britannique condamné mercredi à la perpétuité aux Emirats arabes unis pour espionnage a été gracié ce lundi, ont annoncé les autorités dans un communiqué. "Une grâce présidentielle a été décidée avec effet immédiat par cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, président des Emirats arabes unis", a indiqué le ministère des Affaires présidentielles.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a exprimé sa gratitude après cette annonce. "Malgré notre désaccord avec les accusations, nous sommes reconnaissants au gouvernement des EAU pour avoir résolu le problème rapidement", a réagi le ministre sur Twitter.

Recherches ou renseignement ?

L'ambassadeur des Emirats arabes unis à Londres, Sulaiman Almazroui, avait déclaré vendredi que son pays "étudiait" une demande de grâce formulée par la famille de Matthew Hedges. Arrêté à l'aéroport de Dubaï le 5 mai, le doctorant trentenaire avait été condamné à la perpétuité par le tribunal fédéral d'Abou Dhabi pour espionnage au profit d'un pays étranger.

Selon son épouse Daniela Tejada, Matthew Hedges faisait des recherches sur la politique étrangère et interne des Emirats en matière de sécurité après le Printemps arabe de 2011. Le ministère émirati des Affaires étrangères avançait lui que l'accusation s'appuyait sur des "preuves probantes et convaincantes" extraites notamment "de ses appareils électroniques grâce à des techniques d'analyse scientifique" et recueillies par les renseignements. D'après l'agence Associated Press, des responsables émiratis ont montré ce lundi aux journalistes une vidéo dans laquelle le doctorant se présenterait comme un agent du MI6, soit les renseignements extérieurs du Royaume-Uni.