Déclaré mort par les médecins, un bébé ressuscite lors de ses funérailles

Les médecins avaient annoncé que le bébé, né prématuré, était décédé. Mais sa famille s’est rendue compte qu’il était toujours en vie alors que l’enfant allait être incinéré.

Pixabay

L’erreur de diagnostic des médecins a failli coûter la vie du nouveau-né. En Inde, un bébé annoncé comme mort par les médecins était, en réalité, encore vivant. CNN raconte qu’une mère a donné naissance jeudi à des jumeaux dans un hôpital de New-Delhi. La petite fille, née prématurée, n’a malheureusement pas survécu. Son frère a pu être sauvé malgré son état critique.

Mais deux heures plus tard, les médecins ont annoncé une triste nouvelle aux parents. Le petit garçon était, lui aussi, décédé. 

Alors que la famille se rendait au crématorium pour les funérailles du bébé, les parents s’aperçoivent que l’un des deux sacs contenant les dépouilles des nouveau-nés remue. 

"Quand on a ouvert le sac, nous avons vu qu’il respirait. J’étais sous le choc. Je n’en croyais pas mes yeux", a raconté le grand-père, Praveen Malik, à CNN.

"Les médecins nous ont trahis"

L’enfant a une nouvelle fois été transporté à l’hôpital. Il se trouve encore aujourd’hui dans un état critique et les médecins ne savent pas s’il survivra. "Nous faisons tout pour maintenir ses organes vitaux mais son état est pour le moment très sérieux", a expliqué le docteur Gupta.

L’hôpital "préoccupé par cet incident rare" a ouvert une enquête interne et a suspendu les deux médecins responsables du mauvais diagnostic. "Nous sommes en contact permanent avec les parents et nous leur apportons tout le soutien nécessaire" a déclaré l’établissement dans un communiqué.

Ébranlée par cette histoire, la famille estime avoir été trahie par les médecins. "Nous voulons que le gouvernement de Delhi prenne des mesures strictes contre les autorités hospitalières pour leur négligence", a déclaré le grand-père du petit garçon.