Contre les rats, une ville italienne pleine de chats en peluche

Une agence de communication italienne a "lâché" des chats en peluche dans une ville côtière pour alerter les pouvoirs publics sur la prolifération des rats.
Les chats en peluche sont censés faire réagir les pouvoirs publics (photo d'illustration). Getty Images/iStockphoto

Bisceglie, son port, ses 55 000 habitants et... ses rats. Cette ville côtière du sud de l'Italie est touchée depuis plusieurs mois par un problème de prolifération des rongeurs lié à la gestion des ordures. Pour pousser les autorités à agir, une agence de marketing a fait appel à l'ennemi juré des rongeurs: le chat.

La semaine dernière, Nerd, l'agence en question, a lâché dans les rues de Bisceglie une cinquantaine de chats... en peluche. Ces félins-là ne réduiront pas la population de rats de la ville mais devaient sensibiliser le public et surtout les autorités locales au problème. "Campagne de dératisation 2017", pouvait-on lire sur un signe en carton que les peluches portaient autour du cou.

500 000 chats

"Le problème des rats s'est notamment manifesté depuis la mise en place du tri des déchets il y a quelques mois", une nouveauté "pas tout à fait au point", assure un porte-parole de l'agence de communication à The Local. Nerd assume cette action de "guérilla marketing", qui a attiré l'attention de la presse, notamment celle du quotidien national La Repubblica.

Bisceglie n'est pas la seule ville italienne à se plaindre de la présence des rongeurs. En 2016,un candidat au poste de maire de Rome avait proposé de déployer pas moins de 500 000 chats, en chair et en os cette fois, dans la capitale italienne pour venir à bout des nuisibles. Un plan resté lettre morte après la victoire de la candidate du Mouvement 5 étoiles, Virginia Raggi. Et quand les chats ne sont pas là, les souris dansent...