Cincinnati honore par erreur un tueur de flic, son maire s'excuse en larmes

Le maire de Cincinnati, John Cranley, s'est excusé après que son bureau a, par inadvertance, dédié une journée à un homme ayant tué un officier de police dans une embuscade.
John Cranley, maire de Cincinnati, s'est excusé au nom de la ville devant un parterre de journalistes (capture d'écran). CNN

"Je suis vraiment désolé que mon bureau ait, par erreur, publié une proclamation au nom d'un homme qui a tué, assassiné Sonny Kim". La voix étranglée par l'émotion, John Cranley, maire de Cincinnati, peine à s'exprimer face aux caméras, dont celle de CNN. Contraint à s'expliquer après une énorme erreur des services municipaux, il est cependant resté ferme. "Tout ça s'arrête ici".

Le "Tre Day", journée qui devait avoir lieu le 1er juin dans la ville de l'Ohio et qui devait célébrer la mémoire de Trepierre Humons, n'aura pas lieu. Et pour cause: l'homme a été abattu après avoir tendu une embuscade à un policier de la ville

Une journée d'hommage qui passe mal

A Cincinnati, l'affaire a marqué les esprits. Elle date du 19 juin 2015. Ce jour-là, l'agent Kim, père de trois enfants, répond à un appel alors que Trepierre Hummons, 21 ans, a contacté à deux reprises les opérateurs du 911: il affirme avoir repéré un homme armé près de chez lui. Il ajoute que ce dernier agit de façon suspecte. Mais c'est un piège.

Lorsque Kim arrive sur les lieux, il est tué de plusieurs balles par Hummons, selon la police. Des renforts rejoignent l'officier Kim. Hummons ouvre alors le feu sur deux autres officiers. Avant d'être abattu.

Ce sombre fait divers a refait surface la semaine dernière, lorsque le bureau du maire a reçu une demande de Ronald Hummons, le père de Trepierre. Il a demandé que le 1er juin, jour de l'anniversaire de son fils défunt, soit dédié à ce dernier.

Une vérification incomplète

La demande en question ne contenait pas le nom complet de son fils. Qui plus est, le membre du personnel qui a examiné la demande n'avait pas conscience que l'homme à l'honneur avait tué Sonny Kim. Pas plus que le directeur des services de communication de Cincinnati, qui a également donné son aval. C'est ce que John Cranley a indiqué dans la lettre d'excuses qu'il a adressée à l'Ordre de police fraternel de Cincinnati.

Une lettre envoyée alors que Ronald Hummons a posté, quelques jours plus tôt sur Facebook, une photo du document attestant que le 1er juin serait le "Tre Day". Ce qui, sans surprise, a provoqué de très vives réactions dans la ville et sur les réseaux sociaux.

Lors de son intervention, John Cranley a indiqué qu'il s'était notamment excusé auprès de la veuve de Sonny Kim et du chef de la police de Cincinnati. Cranley a aussi exprimé son soutien au service de police, avant de s'éloigner, très ému, du podium.

Le président de l'amicale de la police de Cincinnati, Dan Hils, a déclaré que le fait d'apprendre que Trepierre Hummons allait être honoré par la Ville l'avait rendu malade. Mais il a également souligné que John Cranley lui semblait de bonne foi dans ses excuses, et que ce dernier avait convenablement rectifié le tir.