Australie: trop vieux, des adultes interdits de Legoland crient à la discrimination

L'entrée du premier parc d'attractions australien dédié aux Lego est réservée aux adultes acompagnés d'un enfant de 17 ans maximum. Des "exclus" dénoncent un règlement abusif.
Ouvert depuis mardi à Melbourne, le Legoland Discovery Centre fait la joie des enfants... mais pas de tous les adultes (capture d'écran). YouTube/LEGOLAND® Discovery Centre Melbourne

Certains envisagent très sérieusement de déposer plainte. Alors que le premier Legoland Discovery Centre vient tout juste d'ouvrir ses portes à Melbourne, en Australie, plusieurs fans des briques à assembler s'en prennent ouvertement à la compagnie danoise. Ils lui reprochent de s'aliéner un groupe de personnes "qui ont payé beaucoup d'argent pour acheter et jouer avec des Lego", en lui refusant l'accès au tout nouveau parc d'attractions.

La particularité de ces mordus de petits bonhommes jaunes? Ce sont des adultes sans enfant. Or l'entrée de ce site est réservée aux jeunes de 17 ans au plus... et aux parents qui les accompagnent.

Une discrimination fondée sur l'âge, selon les "exclus"

Mardi, comme le raconte The Guardian, plusieurs adultes, venus en solo et qui avaient acheté leur ticket d'entrée sans prendre soin de vérifier s'il y avait une limite d'âge, ont eu la désagréable surprise de se faire refouler à l'entrée du centre commercial Chadstone, qui abrite le fameux centre.

Mark Robinson, un fan particulièrement en colère, a déclaré qu'il allait se plaindre devant le tribunal civil et administratif victorien et la Commission victorienne d'égalité des chances et des droits de l'homme. Pour lui, cette décision n'est ni plus ni moins qu'une forme de discrimination fondée sur l'âge.

"Les Lego sont appréciés à tous les âges - j'ai personnellement investi des milliers de dollars et il est clair que de nombreux adultes sans enfants voudront faire l'expérience des attractions", a-t-il écrit dans une critique publiée en ligne, sur la page Facebook du centre.

Un règlement appliqué dans le monde entier

Du côté de Legoland, la direction indique que cette règle ne vise pas à stigmatiser les adultes australiens. Les mêmes restrictions s'appliquent dans 17 autres parcs ouverts à travers le monde. Dans un communiqué, la firme danoise a par ailleurs déclaré que le parc était une structure qui offre un "environnement sûr et amusant pour les familles ayant des enfants âgés de 3 à 10 ans" et qu'il ne "(convient) pas aux seuls adultes".

Ces arguments ne semblent pas convaincre les fans de Lego sans enfant. En attendant de savoir si une action en justice sera prochainement intentée, certains, aussi déterminés que pragmatiques, auraient décidé de s'organiser en conséquence.

Toujours selon The Guardian, ces fans ont lancé des sujets de discussion sur le web pour organiser des sorties à Legoland avec des enfants le temps d'une journée, histoire de pouvoir contourner l'interdiction.