Au Japon, l'incroyable "festival du pénis" de Nagaoka veille au bonheur des jeunes mariées

Chaque deuxième week-end de mars, des dizaines de femmes tout juste mariées défilent sur un phallus de bois géant au festival de Hodare, en quête de bonheur conjugal et de fertilité. 

C'est l'une de ces coutumes qui laissent pantois l'étranger en voyage au Japon. Chaque deuxième week-end de mars, à Nagaoka, des dizaines de jeunes mariées affluent en quête de la bénédiction de leur union, de bonheur et de fertilité. 

Un souhait somme toute assez classique que certaines femmes expriment en agrémentant leur robe de mariée de quelque chose de nouveau, quelque chose d'ancien, quelque chose d'emprunté et quelque chose de bleu, comme le préconise l'adage. Point de tout cela au Japon, où les femmes du festival de Hodare (littéralement "organe génital mâle") demandent la bénédiction de leur mariage en chevauchant à travers la ville un phallus de bois géant. 

Long de plus de 2 mètres et lourd de 600 kilos, il les transporte à travers les rues de la ville, d'où elles saluent, en robe de mariée, les nombreux passants et visiteurs de passage venus assister à ce rituel hors du commun.

Cette coutume n'est pas sans rappeler un autre événement bien plus médiatisé, le célèbre festival du pénis de Kawasaki, dont la tradition remonterait au VIIe siècle.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter