Attentat de Londres: poignardé au cou en tentant de porter secours, ce journaliste est devenu un héros

YouTube Breaking News Today

L’histoire de Geoff Ho a fait le tour des réseaux sociaux.

Il est devenu un héros malgré lui. Dans la nuit de samedi à dimanche 4 juin, Geoff Ho, journaliste pour le Sunday Express et expert en arts martiaux, est attablé à Southwark Tavern, un pub dans lequel il a ses habitudes.

Mais ce soir-là ne sera définitivement pas comme les autres. Sirotant tranquillement sa bière, Geoff Ho aperçoit le videur de l’établissement pris à partie par deux individus. N'écoutant que son courage, le journaliste se rue vers eux pour prêter main forte à l’employé du bar. Il ne se doute pas un seul instant qu’il n’a pas à affaire à une bagarre de comptoir. Les hommes, armés de couteaux, sont en réalité deux des trois terroristes en train de semer la terreur dans les rues de Londres.

>A LIRE AUSSI - Malgré l’horreur dans les rues de Londres, ce Britannique n’a pas lâché sa bière

Pendant l’altercation, Geoff Ho reçoit un coup de couteau dans le cou. Pourtant, cela ne l’empêche pas de rendre compte de la situation sur Twitter.

"Je ne sais pas si c’était stupide ou noble de me ruer dehors pour arrêter une bagarre, mais deux trous du cul s’en prenant à un pauvre videur, je ne peux pas laisser faire".

Porté disparu

Plus tard dans la soirée, les chaînes anglaises diffusent les images d’un homme torse nu, le cou ensanglanté et escorté d’un policier. Il s’agit bien du journaliste dirigé vers une ambulance pour être secouru.

>A LIRE AUSSI - Attentat de Londres: sept morts, trois assaillants abattus

Mais ses amis ne parviennent pas à savoir ce qu’il lui est advenu et postent des appels à l’aide sur Twitter. 

Geoff Ho sera finalement retrouvé à l’hôpital, aux soins intensifs. Incapable de parler à cause de sa blessure, il est néanmoins hors de danger et se rétablit rapidement d’après l’un de ses amis interrogé par le Daily Mirror.

Le convalescent a, par ailleurs, tenu à rassurer ses abonnés sur Twitter dans un message publié lundi matin.

"Merci à tous pour vos voeux. Je suis sorti de la chirurgie hier et je suis en convalescence."

Comme Geoff Ho ce soir là, ils sont nombreux à avoir fait preuve de bravoure. Notamment un policier armé d'un bâton qui a tenté d'arrêter seul les terroristes, ou encore un chauffeur de taxi essayant de stopper le massacre avec son véhicule.

>A LIRE AUSSI - Un lit ou du réconfort, la solidarité des Londoniens après l'attentat

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter