Taxe d'habitation: Darmanin pour sa "suppression totale"

Le ministre de l'Action et des Comptes publics juge cet impôt "idiot" et "injuste", notamment pour la classe moyenne.
Le ministre français des Comptes Publics Gérald Darmanin, le 5 décembre 2018 à Paris (photo d'illustration) afp.com/ludovic MARIN

"Un impôt idiot." Ces mots, qui ont le mérite de la clarté, sont de Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, à propos de la taxe d'habitation.

Un impôt qui "grève la classe moyenne"

"Moi, je suis pour la suppression totale de la taxe d'habitation, qui est un impôt idiot", a affirmé Gérald Darmanin au micro de France Bleu Nord. "On sait très bien que les gens qui habitent dans des quartiers populaires à Tourcoing et qui sont secrétaires médicales, par exemple, paient parfois plus d'impôts que les avocats d'affaires du XVIe arrondissement", a-t-il poursuivi.

Ainsi, "il faut supprimer cet impôt, parce que c'est un impôt injuste qui grève la classe moyenne". Il a néanmoins estimé que, " s'il y a des endroits où il y a 10 000 ou 20 000 euros de taxe d'habitation, parce que ce sont des biens exceptionnels, je ne suis pas opposé à ce que l'on puisse les taxer".

L'ISF aussi est "idiot"

L'Élysée avait assuré, ce mardi, que la suppression de la taxe d'habitation pour les contribuables les plus riches serait bien "sur la table" du "grand débat" et pourrait être réexaminée, un sujet au centre d'une valse-hésitation de l'exécutif depuis le début du quinquennat.

Il a également réaffirmé que l'impôt sur la fortune (ISF), supprimé par Emmanuel Macron, ne sera pas réinstauré. "Si on veut que le capital nous aide à garder des usines, il ne faut pas être démagogique, et il faut dire que oui, l'ISF est un impôt idiot."