Prix du gaz, Engie, Orange Bank... Le point sur l'actu éco

Une baisse en vue pour le mois de mai, des suppressions de postes à l'horizon, une nouvelle banque "100% gratuite" bientôt lancée: voici l'essentiel de l'actualité économique.
Pour Orange Bank, l'opérateur envisage "un plan de dix ans qui prévoit un investissement total de l'ordre de 500 millions d'euros (...) et l'objectif de recruter deux millions de clients en 10 ans", a expliqué ce jeudi Stéphane Richard, PDG d'Orange. afp.com/ERIC PIERMONT

Prix du gaz: une baisse de 3,3% pour le mois de mai

Engie annonce une baisse qui devrait donner le sourire aux consommateurs. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par l'ex-GDF Suez à environ 5,8 millions de consommateurs en France, baisseront de 3,3% en moyenne au 1er mai. C'est en tout cas ce qu'a annoncé jeudi la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Cette baisse (hors taxes) sera de 3,4% pour les foyers se chauffant au gaz, de 1,2% pour les foyers utilisant le gaz pour la cuisson, et de 2,1% pour ceux qui en ont un double usage cuisson et eau chaude, a détaillé la CRE dans un communiqué.

Cette baisse "reflète la baisse de la consommation liée à la période estivale", explique le régulateur. Les tarifs avaient déjà baissé en avril (-0,73%) après une augmentation de 2,63% en mars. Au total, depuis le 1er janvier 2014, les tarifs réglementés ont reculé en moyenne de 16,2%. Selon la procédure habituelle, le collège de la CRE a étudié et validé jeudi la révision demandée pour le mois de mai par Engie.

Engie va supprimer plus de 600 postes dans plusieurs pays

Une autre baisse, toujours chez Engie... mais celle-ci devrait faire grincer des dents. Le groupe industriel énergétique français a annoncé mercredi la suppression de plusieurs centaines de postes dans le cadre de la réorganisation de ses fonctions support. Au total, 618 salariés devraient être concernés en France, Belgique et Royaume-Uni, a-t-on appris de sources concordantes. Le plus gros de ces suppressions de postes touchera la France où 416 salariés visés, ont indiqué des sources syndicales. Elles seront réalisées via des départs volontaires, des mobilités internes et des retraites anticipées d'ici la fin de l'année 2018.

Parallèlement, 114 créations de postes sont prévues, essentiellement en France (104), selon des sources syndicales. Compte tenu de ces créations, "504 postes" dans les trois implantations du siège social du groupe à Paris, Bruxelles et Londres vont être impactés, a confirmé Pierre Deheunynck, directeur général adjoint chargé des ressources humaines du groupe français.

Orange lancera son offre bancaire gratuite début juillet

Rendez-vous au début de l'été. Orange Bank, la banque mobile du groupe télécoms Orange, sera lancée en juillet avec une offre qui veut conquérir deux millions de clients. "Nous avons réinventé les usages pour cette banque: ouverture de compte possible avec des documents scannés, transferts par SMS, vous pourrez payer par mobile sans contact ou avec la carte" bancaire, a expliqué jeudi Stéphane Richard, PDG de l'opérateur. Orange a résolument vu grand: aucun frais de tenue de compte dès que les moyens de paiement sont utilisés, pas de condition de revenu exigée, mise à disposition dès la souscription d'une carte bancaire gratuite, d'un compte avec découvert autorisé et d'un livret d'épargne rémunéré.

Cette offre sera disponible dès le 6 juillet pour le grand public à partir de l'application mobile du groupe, en ligne ou dans l'une des 140 boutiques du réseau de distribution Orange. L'ambition du groupe est d'atteindre 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 dans les services financiers sur l'ensemble de ses marchés, précise l'opérateur. Celui-ci est déjà présent en Afrique où il compte 30 millions d'utilisateurs de ses services de transfert d'argent via mobile sous la marque "Orange Money". Il est aussi présent en Pologne depuis fin 2014 avec une... offre de banque mobile.